Posts tagged ‘AMOUR’

Un jour

David Nicholls

Présentation de l’éditeur : Comédie de moeurs, tableau social de l’Angleterre des vingt dernières années, mais surtout sublime histoire d’amour, Un jour est le livre qui a fait chavirer l’Europe tout entière. Superbement construit, un roman drôle et lucide sur l’amitié, le passage à l’âge adulte, les occasions manquées, les illusions perdues. Lui, Dexter, issu d’un milieu aisé, séduisant, sûr de lui, insouciant. Elle, Emma, d’origine modeste, charmante qui s’ignore, bourrée de complexes, de principes et de convictions. Nous sommes le 15 juillet 1988. Margaret Thatcher est au pouvoir, la new wave bat son plein, Dexter et Emma viennent de passer une nuit ensemble. Ces deux-là ne le savent pas encore mais ils ont vécu un coup de foudre. D’année en année, Dexter et Emma vont se chercher, se perdre, s’aimer, se détester, se séparer, et finir par comprendre qu’ils ne sont jamais aussi heureux que lorsqu’ils sont ensemble. Nous sommes le 15 juillet 2004. Tony Blair est Premier ministre, Robbie Williams cartonne et la vie, la vie qui va, réserve encore bien des surprises…

Une lecture légère à ne pas dédaigner par les temps qui courent…un style fluide et vivant, deux héros que tout sépare sauf un amour qui traverse le temps ; ton plein d’humour et d’ ironie..très british, pince sans rire ; on suit pendant 20 ans  la vie d’Emma et de Dexter..ils se quittent, se retrouvent malgrè  le temps qui passe, la  vie qui use et les illusions perdues.
Ce roman  m’a rappelé le film Love Story, sans le côté mélo et larme à l’oeil ; on est plutôt dans le rire, la colère ou la mélancolie : la fille qui galère, aligne les boulots, une intellectuelle fauchée..et lui riche, volage, énervant…on se dit qu’il ne la mérite pas ! Alors viennent les interrogations  sur les ressorts et les arcanes de l’amour.. pourquoi on aime, par quoi est-on attiré ???…physique, argent, promesse, contraire de soi ??  tout ceci reste heureusement un mystère que ce livre contribue encore à épaissir !
Ne boudons pas notre plaisir, c’est  plein de charme et de méchanceté…un petit nuage de lait dans une tasse de thé. le destin qui frappe, les instants de bonheur, ce qui fait que la vie vaut d’être vécue, l’importance des premières amours…et puis le frisson  du coup de foudre: quelqu’un est fait pour vous, voilà et on gâche tout parce qu’on a peur..on fuit le bonheur le plus évident pour rechercher d’autres expériences car la vie est courte et tant d’autres choses passionnantes nous attendent  ; une comédie romantique avec comme décor l’Angleterre de Tatcher, Major et Blair, un zeste de critique sociale qui étoffe heureusement  le récit.
L’histoire n’a rien d’original, mais j’ai bien aimé la construction du livre ; tous les ans au 15 juillet, on fait le point..un bon repère qui crée une envie, on attend de savoir ce qui s’est passé l’année suivante, les progrès qu’ils ont fait, les galères, les joies…bon alors, quand est-ce qu’ils se remettent ensemble !!!
Tout ça devrait donner lieu à un film sympa…Dommage qu’Hugues Grant soit trop vieux..il aurait fait un bon Dexter….pour l’héroïne c’est plus difficile de choisir, je n’ai pas d’idée !
merci à BOB et aux éditions Belfond pour ce roman
Publicités

29 mars 2011 at 13 h 25 mi 12 commentaires

Tom petit homme tout petit homme Tom

Barbara Constantine

Le Mot de l’éditeur : Tom a onze ans. Il vit dans un vieux mobil-home déglingué avec Joss, sa mère (plutôt jeune : elle l’a eu à treize ans et demi). Comme Joss aime beaucoup sortir tard le soir, tomber amoureuse et partir en week-end avec ses copains, Tom se retrouve souvent tout seul. Et il doit se débrouiller. Pour manger, il va dans les potagers de ses voisins, pique leurs carottes, leurs pommes de terre… Mais comme il a très peur de se faire prendre et d’être envoyé à la Ddass (c’est Joss qui lui a dit que ça pouvait arriver et qu’elle ne pourrait rien faire pour le récupérer), il fait très attention, efface soigneusement les traces de son passage, replante derrière lui, brouille les pistes. Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire ses courses, il tombe sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), couchée par terre au milieu de ses choux, en train de pleurer, toute seule, sans pouvoir se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vieille, si le petit Tom (petit homme) n’était pas passé par là!

Quel joli livre !…….hummm ça sent bon le printemps

Une histoire drôle et sensible, le talent de l’auteur pour se mettre dans la peau d’un gamin de 11 ans, Tom et de sa maman Joss ;  Joss qui n’avait que quelques  années de plus quand il est né..un  coeur d’artichaut mais une vraie nature ! Tom est souvent seul, il traîne, rêve, observe, vole quelques légumes sous les yeux d’Achab, le chat à trois pattes.

Il y a aussi Madeleine la centenaire, Samy le croque mort amoureux et paumé, un adorable couple de vieux anglais bienveillants ..baba cool écolo avec un coeur gros comme une citrouille. …toute une galerie de personnages naïfs et touchants, proches et vivants.On y parle d’amour, d’exil, de chagrin mais aussi et surtout …de légumes et de potager :  tomates, pommes, haricots, patates..délices  que l’on cultive, que l’on pille, que l’on peaufine, que l’on admire..tout un univers si simple et en même temps si fragile.

Alors, peu à peu les pièces d’un improbable puzzle vont s’assembler naturellement ; les fils se nouent ,les destins se rejoignent …la vie palpite à chaque page, marginale, bricolée parfois mais  avec des gens qui ont un coeur tendre comme une jeune laitue..et puis il y a Tom le petit homme qui traverse le livre sur son vieux vélo, un vrai porte-bonheur…adorable, sensible, pas bête, il aime les bêtes,  excuse les adultes, sauve les grands mères, adore l’italie et déteste rester tout seul la nuit

La langue est simple, fraîche, évidente, jamais vulgaire ;  c’est  chaud et léger : un mobil-home pourri, un terrain vague, un vieux vélo..le film qui défile parfois en  sépia ..boîte en fer , vieilles BD, chien qui pète ..on dirait un film de  Jeunet ! La campagne,  l’amour, les mots qui manquent, des gros seins qui rétrecissent et c’est  toute une vie qui bascule !

Gros coup de coeur pour ce livre à ranger dans le cellier entre le manuel de jardinage un peu défraîchi  et le catalogue de graines de l’an passé, à côté des bocaux ébréchés et des bouts de ficelle.

Un vrai rayon de soleil à garder bien au chaud dans son coeur !

6 mars 2010 at 8 h 36 mi 16 commentaires

Le mec de la tombe d’à côté

mec Katarina Mazetti

Le Mot de l’éditeur :  Désirée, veuve depuis peu, se rend régulièrement sur la tombe de son mari, mais par acquit de conscience essentiellement… Son mariage tenait plus du «copinage» que du grand amour. Au cimetière, elle croise souvent un homme de son âge, qui vient se recueillir sur la tombe d’à côté, et dont l’apparence l’agace autant que ladite tombe avec sa stèle tape-à-l’oeil. Bibliothécaire, Désirée se consacre tout entière à son travail. Quant à Benny, il s’est retrouvé seul à gérer la ferme familiale et ses 24 vaches laitières après le décès de sa mère.
Rien, a priori, ne rapproche ces deux-là, et pourtant, il suffira d’un sourire qui éclate simultanément sur leurs lèvres pour qu’ils soient tous deux éblouis.
C’est le début d’une histoire d’amour assez cocasse !

Le Père Lachaise plus fort que Meetic….ou comment trouver l’amour dans un cimetière !

Un roman  tendre dévoré pendant le trajet en train Paris – G…  qui d’habitude me parait durer une éternité et qui, ce jour là, m’a fait l’effet d’un voyage en fusée..je n’ai pas levé le nez du livre.

Une histoire drôle et profonde , un amour torride, une passion charnelle, le sens de l’humour, une grande complicité entre deux êtres faits l’un pour l’autre…les prémices d’une belle histoire malheureusement gâchée par un  énooooooorme fossé culturel qui sépare inéluctablement nos deux héros.  Mais  c’est possible ça ?

Désirée  est bibliothécaire, elle  aime les intérieurs blancs et beiges tendance Ikea chic, les vêtements beiges et blancs,  l’opéra, les amis cultivés.  Benny est paysan plutot beau gosse à l’état brut,  il adore les tapisseries faites par sa maman défunte,   ses 24 vaches qui l’obligent à se lever aux aurores, n’est pas gêné par des chaussettes qui trainent ou des draps douteux…bon là on voit tout de suite qu’il va y avoir des problèmes ! Mais bon, quand on aime et que physiquement ça fonctionne du tonnerre, ça devrait s’arranger!  Et bien non,  car chacun est déjà bien installé dans la vie alors quand on a des habitudes, c’est dur de faire des concessions…surtout quand on croit que l’autre n’en fait pas assez …éternelle histoire.. s’en suivent toute une série de situations cocasses et parfois on rit vraiment tout seul en imaginant les tableaux !

J’ai adoré ce journal à quatre mains qui nous met tour à tour dans la peau de chacun d’eux …un vrai match de tennis : on compte les points, en espèrant que ça marche ! On voudrait bien  les aider à vivre ensemble, que leurs efforts pour mieux se comprendre réussissent…car ils en font des efforts..nous aussi on aimerait qu’ils restent unis, ils sont tellement mignons mais tellement « pas pareils »!

Avec  un ton mordant et lucide, une pointe  d’érotisme   et une grosse dose d’humour décapant,   le livre nous parle avec légèreté  de toutes les questions que les couple se posent..c’est quoi l’amour ?  pas simple mais tellemnt excitant!!  Voilà un livre acheté au départ pour sa jolie couverture et son titre rigolo et qui s’est avéré être un délicieux roman. Un vrai coup de coeur.

6 octobre 2009 at 6 h 41 mi 6 commentaires


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :