Alcina à l’opéra Garnier

20 février 2014 at 8 h 57 mi Laisser un commentaire

 Belle soirée mardi dernier pour la dernière d’Alcina à l’Opéra Garnier.

La pluie en arrivant, Paris tout gris … Puis le plafond de Chagall, les dorures du PalaisWP_20140212_010 et les fauteuils de velours rouge pour réchauffer nos coeurs, ravir nos yeux et nos oreilles. Tout est en place pour cet opéra en trois actes de Georg Friedrich Haendel qui ne nous a pas ensorcelé comme Alcina, qui telle Circé en a le pouvoir WP_20140212_009avec ses amants, mais beaucoup charmé. Les  jeux d’ombre  et de lumière de la scénographie de Tobias Hoheisel modèlent le royaume d’Alcina en un grand salon lumineux flanqué de grandes portes blanches qui s’ouvrent et se ferment sur une forêt luxuriante dont les  feuilles jaunissent au fur et à mesure de l’intrigue. Spectacle sensuel par la chorégraphie et la musique. Les amants Alcina1métamorphosés de la magicienne apparaissent complètement nus pour certains, en un long cortège mouvant et pathétique.

Des interprètes convaincants, surtout  le couple formé par Cyrille Dubois, Oronte au fort caractère et Sandrine Piau, Morgana muée en une délicieuse soubrette Alcina-Opera-Garnierqui arpente la scène en talons aiguilles et jupe de cuir. Belle voix de soprano dans des positions parfois pas faciles pour une chanteuse….Melisso  est caverneux à souhait, et le Ruggiero  tourmenté d’Anna Goryachova avec sa gestuelle virile est plein de fougue. Par contre, je n’ai pas vraiment adhéré à Patricia Bardon dans le rôle de Bradamante….trop tiède ?

Les Talents lyriques dirigés par  Christophe Rousset  font monter l’émotion au fur et à mesure que se déroule le tragique destin d’Alcina. Magnifique Myrto Papatanasiu dans ce rôle et avec quelle voix, quelle vérité, quelle passion ! On l’appelle déjà la nouvelle Callas. Trois heures – qui passent si vite – d’un opéra où le tragique se teintant d’humour rend le spectacle vivant et inattendu…. La fin l’est assez d’ailleurs, car les deux fiancés, que la mort de la magicienne devrait réunir, partent chacun de leur côté dans la nuit noire…La forêt a complètement disparu. Les charmes d’Alcina agiraient-ils encore malgré son trépas ?

De l’émotion au moment de saluer. Ils étaient tous sur scène pour de nombreux rappels. Tant pis pour Paris toujours tout gris à minuit ! Nous avions fait provision de moments magiques !WP_20140212_014

Publicités

Entry filed under: musique, PARIS.

lol Chats Des nouvelles du front

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :