Dora la Dingue

2 février 2014 at 16 h 31 mi Laisser un commentaire

Lidia Yuknavitch81YUErbOZHL._SL1500_

L’éditeur :  Ida, ou plutôt Dora comme l’ont rebaptisée ses amies – double clin d’oeil à Dora l’Exploratrice et à la Dora de Freud, jeune patiente hystérique que le célèbre Sigmund a soignée en 1901 -se voit obligée par ses parents qu’elle surnomme M et Mme Pharmazombie d’aller consulter un psychanalyste, qu’elle appelle ironiquement Sig.
Et Sig a du pain sur la planche car Dora(…) conçoit l’analyse comme un combat de boxe mental qu’elle doit absolument remporter, et à chaque uppercut psychanalytique du vieux Sig, Dora riposte en prenant des poses lascives pour le déstabiliser.
On suit hilare, choqué et fasciné, les aventures de Dora et ses amis (Obsidienne, mystérieuse Amérindienne ; Marlene, transsexuel rwandais féru de littérature érotique ; Little Teena, rouquin gay de 141 kilos, et Ave Maria, blonde maigrichonne s’exprimant uniquement par vocalises) qui lancent des raids artistiques dans les centres commerciaux ou prennent en filature Sigle psy en le filmant après avoir émietté 5 viagras dans sa tisane. Dora la Dingue est un concentré de folie, un hymne aux névrosés du monde entier, dont Dora est l’inoubliable porte-parole.
 » Ce livre s’adresse à tout ado qu’un jour on a traité comme s’il allait mal, alors qu’en réalité il nous ouvrait grand sa porte. Je l’ai écrit pour toi. Et oui, tu as  bien raison, le monde adulte est un film de Fellini . » C’est la dédicace.
 Nous voilà de suite sur une autre planète,celle de Dora, ado rebelle et complètement frappée. Dotée de parents « moyens moins » et de copines surexcitées. Drogue,vol, fuite, alcool..Dora la Punk ne fait que des grosses bêtises ; son psy en sera la victime et le confident. C’est drôle, sadique, bien vu en hyper monstrueux et super exagéré mais c’est vrai !!! L’auteur connaît admirablement son sujet ( souvenir d’une jeunesse chaotique ou rejetons à l’âge critique ???) car être ado c’est se chercher, haïr les adultes bien-pensants et faux jetons, ne vivre qu’à travers sa tribu, ses ami(e)s, aimer choquer, délirer, tout débiner, détruire, piétiner, souffrir..D’accord, Dora est une ado vraiment monstrueuse mais comme les autres, elle est en recherche d’amour, d’expériences, de sensations,de liberté et de justice… Un Zorro de l’informatique en Doc rouges qui pète les plombs en beauté.
Des scènes hilarantes, glauques, surréalistes. J’ai beaucoup ri-réfléchi-opiné-inquiété avec Dora. Elle n’est pas seulement symbole (amplifié puissance 1000 ) de l’adolescence mais aussi la porte parole hallucinée mais sincère des gens différents, hors normes, en croisade contre un conformisme bourgeois (si conformisme encore il y a ) …..dans lequel disons-le elle retombera peut-être dans quelques années. Peu importe, en attendant, elle « déchire »
J’ai aimé l’ambiance, l’écriture, les personnages…un univers où tout s’emballe qui m’a entraîné dans une réflexion décapante non stop !
Publicités

Entry filed under: coup de coeur, humour, roman. Tags: .

Mon Doudou Divin Bientôt la Saint Valentin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :