Mon Doudou Divin

27 janvier 2014 at 15 h 56 mi 2 commentaires

Katarina Mazettidoudou

L’éditeur :Pigiste pour la presse, Wera a épuisé tous les sujets… et son compte en banque. Quand elle tombe sur une petite annonce proposant un stage en spiritualité, elle croit tenir un article en or. La voilà inscrite pour trois semaines d’immersion à La Béatitude en compagnie d’un apprenti gourou et d’une demi-douzaine de stagiaires qui, il faut bien le dire, n’ont pas l’air particulièrement plus illuminés qu’elle. Pour quelle raison sont-ils là ? Ressortiront-ils adeptes d’une nouvelle religion, ou débarrassés de leurs préjugés ? En tout cas tous – même Wera, cachée derrière son pseudo – cynisme – sont en quête de sacré. Dialogues enlevés, portraits aussi vachards que tendres et sens de l’humour assurent la réussite de ce roman qui pointe le besoin de sens de notre société contemporaine et illustre quelques-uns des réconforts s’offrant à elle, de la confiance à la tolérance, de la générosité à… la foi, bien sûr.

On peut parler d’une certaine déception. J’avais bien aimé « Le mec de la tombe d’à coté ».… original et drôle ; j’étais même aller en voir l’adaptation au théâtre. Mais le Doudou (acheté à cause du titre et de mignonne petite grenouille) ne m’a pas emballé

Il m’a seulement permis de passer un long voyage en train sans m’ennuyer : pas compliqué, courts chapitres, un contexte original, un gourou, la recherche du sacré, une journaliste cynique et culottée…de bons ingrédients, mais la sauce ne prend pas car c’est trop long et trop répétitif. On est enfermé dans une vieille bâtisse et on tourne en rond

Oui des longueurs, du trop cuit..du mijoté qui attache. C’est vrai que l’écriture à quatre mains permet avec un ton ironique une approche intéressante de problèmes graves comme la mort, la maladie ou la foi. Mais cette réflexion « cool » sur le sens du sacré dans nos société  – qui aurait pu peut nous interpeler en profondeur – est traitée ici à la façon d’un magazine féminin ! (Attention…j’adore les magazines féminins mais j’espère toujours qu’un livre de 230 pages m’en  donnera plus !)

Bref, je n’ai vraiment pas accroché sur le sujet,  mais j’ai lu jusqu’au bout car Katarina Mazetti écrit bien. Elle a l’art de la formule et des situations cocasses, ses dialogues font mouche ! On sourit, on compatit … alors on lit…pour voir comment ça finit :o)

Publicités

Entry filed under: humour, roman. Tags: , .

Un bon moment….. »Ensemble et Séparément » Dora la Dingue

2 commentaires Add your own

  • 1. Gwenaëlle  |  28 janvier 2014 à 5 h 55 mi

    Dommage pour le côté magazine féminin. On en attend, en effet, davantage d’un livre! 😉

    Réponse
  • 2. saraswati  |  28 janvier 2014 à 17 h 51 mi

    en même temps le « sacré  » est un sujet drôlement ambitieux, le traiter par l’humour est une bonne idée…mais je n’ai toujours pas de réponse à mon angoisse existentielle..alors que faire ??????

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :