Jeangot 1. Renard Manouche

17 mars 2013 at 10 h 45 mi Laisser un commentaire

Joann Sfar

Clément Oubreriesfar

L’éditeur : Jeangot Renart naît dans une roulotte et adopte très vite un petit hérisson du nom de Niglaud. Devenus amis alors que la tradition aurait voulu que Niglaud finisse dans l’estomac de Renart, les deux compères font la manche pour survivre, jouent de la guitare, courent le guilledou et le cachet dans le Paris de l’Entre-deux-guerres…

Jeangot Renart… Django Reinhart…Ici Sfar est seulement scénariste mais les dessins d’Oubrerie lui « ressemblent » drôlement (s’il avait tenu le crayon, les lignes auraient peut être été moins nettes..) Ils sont superbes avec des  couleurs marron-beige-bleutées douces, vintages qui donnent bien l’ambiance de la zone, du Paris de l’époque, des orchestres de bistrots..un bestiaire pétillant de vie, des notes qui volent, ambiance jazz garantie, une bio qui swingue !

D’abord, faut savoir que chez les Manouches, y a des Traditions :

1. Quand il n’y a plus de poules, on mange les hérissons (la BD en donne même la recette…)

2. Les cadeaux de naissance sont sacrés...Niglaud, hérisson de son état en est un..du coup, il sauve sa peau et devient le Jeangot05meilleur pote du ptit Jeangotniglaud et du coup, c’est lui qui raconte…C’est parti pour une aventure délirante et certainement totalement véridique, avec des ptites bêtes drôlement humaines, genre Benjamin Rabier en plus hard..comme le dit Oubrerie sur son Blog :  » Ce sera du lourd, il faudra éloigner les enfants !«  … Un peu cru parfois avec des notions curieuses sur l’anatomie féminine. Faut dire qu’à cette époque les deux compères n’avaient que 12 ans et les infos sur le sujet ne couraient pas les rues ! Mais ils sont sacrément débrouillards pour tout y compris la musique..surtout Renart qui apprend tout seul à l’instinct. Niglaud  le colle tant bien que mal, mais son rôle ici est de raconter alors qu’il joue comme un pied on s’en fiche un peu ! En plus, il raconte plutôt bien…mais avec parfois des arrêts dans le récit -des trucs bizarres -au milieu du livre.. Entracte spatio-temporel : solo de 3 pages du hérisson – devenu propriétaire d’ un magasin de guitares- qui a bien du mal à répondre aux réclamations de ses clients…. Du coup il ferme la boutique, debranche son téléphone et revient à sa biographie.. alors, ça repart de plus belleJeangot-2

Coup d’arrêt malin qui permet au lecteur de reprendre ses esprits pour peaufiner ses découvertes sur la vie du vrai Django, car plein de détails dans cette BD sont (un peu) réels..le feu dans la roulotte, Renart à l’hôpital,l’abandon du banjo pour la guitare, sa drôle de façon de jouer avec seulement trois doigts vu qu’il avait perdu l’usage des 2 autres suite au feu dans la roulotte..

Mais tandis que Jeangot continue son chemin, c’est Niglaud qui a la vedette dans les dernières pages de ce Tome I. Pauvre Niglaud qui, tout en demandant à son éditeur si ce serait de bon aloi, dans la présente BD, de parler d’un gars qui doit faire caca dans un papier journal pour récupérer sa dent en or (???????), se fait bousculer par ledit éditeur Gallimard qui le presse de faire le tome 2 !

S’il est aussi barré et jouissif que le premier, je suis preneuse… De la musique plein les yeux et les oreilles !

Merci aux Editions Gallimard et à Babelio pour ce moment jazz manouche !

tous les livres sur Babelio.com
Publicités

Entry filed under: BD, coup de coeur. Tags: , , .

Wild No Angel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :