Grands-parents, à vous de jouer

18 janvier 2013 at 13 h 36 mi Laisser un commentaire

Marcel Ruforufo

Présentation de l’éditeur: Clinicien avant tout, dans ses livres Marcel Rufo s’appuie sur ses rencontres avec ses patients et leur famille pour éclairer et faire le lien avec la théorie psychiatrique ou psychanalytique. Dans ce nouveau livre, il a choisi de réfléchir à partir d’une expérience personnelle : les relations qu’il a eues, petit, avec son unique grand-mère, une femme extravagante, autoritaire, d’origine italienne. Replongeant dans cette histoire, il développe ce que le pédopsychiatre qu’il est devenu peut maintenant en comprendre. Comment ce petit garçon introverti a pu devenir un pédopsychiatre extraverti, un grand communicant à l’aise avec les médias… On voit là que rien n’est jamais joué au niveau de l’enfance. Dans un troisième temps, pas encore grand-père, il se projette dans l’avenir et écrit à son petit-fils ou sa petite-fille imaginaire, en se mettant dans la position quasi idéale du grand-père parfait qu’il imagine devenir et ne sera sans doute jamais.

Vu le titre, j’attendais autre chose.

C’est certes émouvant de connaître sa grand-mère adorée, les étapes de sa construction et de sa vocation, l’Italie, les relations familiales..tout ça forcément bien analysé 😮 … C’est intéressant mais cette autobiographie « expliquée » (pour les nuls en pédopsychiatrie) occupe une bien trop grande partie du livre .

Ensuite, on peut enfin découvrir, sous forme épistolaire (là je dis bravo ! belle idée de réhabiliter les « vraies » lettres comme moyens de communication plutôt que SMS et autres mèls parfois sacrément impersonnels et décevants) des conseils de bon sens assez « conservateurs » quant aux relations entre grands-parents et petits-enfants pour toutes sortes de problèmes …drogue, sexualité, séparation des parents, jalousie, école, obésité…etc. Venant de lui j’ai trouvé étonnante la tonalité plutôt « traditionnelle » de son discours. Mais il n’y a peut-être pas d’autre solution après tout …..Je suis restée un peu sur ma faim, mais pas mécontente non plus d’observer qu’en la matière même les pédopsychiatres en pointe militent pour une éducation avec limites à ne pas dépasser et respect des autres  …..  » Plutôt que de comprendre les enfants, il faut les éduquer( …) donc les frustrer » .

Rien de nouveau sous le soleil ! Et quand on voit aujourd’hui combien Françoise Dolto est contestée et aussi combien l’enfant roi laisse certains parents complètement démunis, on se dit que le discernement et le feeling ont encore la cote….Les parents parfaits n’existent pas..Les enfants non plus…Quant aux grands-parents, c’est une autre histoire  ;o)

Disons que c’est un livre dont on peut se passer.fessee_125908090373909800

Publicités

Entry filed under: autobiographie, essai. Tags: .

Heureux les heureux Neige au jardin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :