Sur ma route

9 janvier 2013 at 20 h 59 mi Laisser un commentaire

Carolyn Cassadycass

Quatrième de couverture : « Carolyn Cassady est l’une des dernières survivantes de cette bande de « clochards célestes », vilipendés, haïs par l’Amérique laborieuse et puritaine autant qu’adulés par une génération qui fit du chef-d’oeuvre de Kerouac, Sur la route, leur oriflamme de papier. […] Carolyn Cassady raconte sa vie de bric et de broc, de bringues et de brindezingues, un livre touchant où suintent la pauvreté, l’insouciance du lendemain et, surtout, cette amitié si particulière entre Neal Cassady, son mari (modèle de Dean Moriarty), héros de « Sur la route », et Jack Kerouac, le meilleur pote, qui allait devenir l’amant ale Carolyn. » Fabrice Gaignault.

Elevée dans la crainte et le respect des convenances, rien ne prédestinait Carolyn à épouser ce chien fou de Neal Cassady et sa tribu…Allen Ginsberg, Kerouac et les autres. C’est l’histoire d’un amour destructeur, d’une déglingue lucide, le roman  d’une femme forte et courageuse qui a su garder ses principes et son courage au milieu de la tourmente…et quelle tourmente ! Un tourbillon qui va transformer sa vie plus souvent en enfer qu’en paradiscar !

Elle raconte L’Amérique de  la  « Beat Generation »..liberté, sexe, drogue, alcool..une époque dingue et passionnante (en lisant, j’ai pensé à Suze Rotolo qui dans« Le temps des possibles » raconte les débuts de Dylan dans les années 60 à Greenwich Village . Deux femmes « raisonnables » follement amoureuses, pas dupes de la mégalomanie des hommes et de leurs excés mais témoins »privilégiés » d’une époque fabuleuse  qu’elles restituent toutes deux avec justesse et sensibilité.)

Belles idées..mais vie pourrie pour Carolyn qui aura trois enfants avec Neal . Elle deviendra ensuite la maitresse de Kerouac.cassdy Elle sera toujours là pour eux, même dans les pires moments.

Elle supportera tout de « ses » hommes..absences, infidélités, mensonges, addictions.. ils partent, reviennent..elle est fascinée, mais aussi dégoûtée, malheureuse. Elle tient bon, galère pour nourrir ses enfants,assume un quotidien pas glorieux c’est sur..moins que les poèmes, les voyages en bagnole, les envolées littéraires..Courage…elle pleure souvent, crie, part, revient, participe à leur folie, rit, critique, lit, discute des heures avec Kerouac. Elle est intelligente, cultivée, curieuse.

tumblr_m7azdiyxw81ry39wso1_400  Un livre pour  connaître plus intimement Neal, Jack, Ginsberg, Kesey et tous ces autres poètes, écrivains qui ont marqué cette aventure. Ils sont passés chez elles, se sont confiés, lui ont parlé. L’envers du décor, le prix de la liberté ?.. Neal paumé, suicidaire, en mal d’amour, instable et égoïste, toujours en train d’échafauder des plans foireux….Kerouac plus tendre mais tout aussi fuyant et invivable. L’atmosphère de l’époque est bien là… rejet des contraintes, insouciance, vraie bohème..éclairage intéressant sur les interactions qui existaient au sein de ce cercle réduit de »clochards célestes »..jalousies, amour/amitiés..importance des lettres, des voyages..Ils avaient ce quelque chose de génial et de tragique qui ont fait de l’Amérique des années 50 un espace de folle liberté où l’argent avait si peu d’importance. Ils allaient au bout de leurs désirs, prenaient tous les risques . Un monde d’hommes..Les femmes étaient compagnes de beuveries, mamans, confidentes d’un jour, consolatrices, muses kerouac(pour le meilleur), maîtresses, épouses (pour le pire). De sacrés machos !

Pour les amoureux de « La Route » .

Publicités

Entry filed under: autobiographie, coup de coeur, roman, USA. Tags: , , .

A vos aiguilles ! Je veux devenir moine zen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :