Certaines n’avaient jamais vu la mer

6 novembre 2012 at 8 h 16 mi 6 commentaires

Julie Otsukamer

L’éditeur : Nous sommes en 1919. Un bateau quitte l’Empire du Levant avec à son bord plusieurs dizaines de jeunes femmes promises à des Japonais travaillant aux États-Unis, toutes mariées par procuration.
C’est après une éprouvante traversée de l’Océan pacifique qu elles rencontrent pour la première fois à San Francisco leurs futurs maris. Celui pour lequel elles ont tout abandonné. Celui auquel elles ont tant rêvé. Celui qui va tant les décevoir.
À la façon d’un choeur antique, leurs voix se lèvent et racontent leurs misérables vies d’exilées… leurs nuits de noces, souvent brutales, leurs rudes journées de travail dans les champs, leurs combats pour apprivoiser une langue inconnue, la naissance de leurs enfants, l’humiliation des Blancs… Une véritable clameur jusqu’au silence de la guerre et la détention dans les camps d’internement – l’État considère tout Japonais vivant en Amérique comme traître. Bientôt, l’oubli emporte tout, comme si elles, leurs époux et leurs progénitures n’avaient jamais existé.
On en sort complètement sonné !
Un roman qui rend justice à toutes celles qui n’ont jamais pu parler, témoigner, crier, pleurer, protester ; Un long calvaire qui commence sur un bateau qui les emmène loin de chez elles..certaines n’ont pas 15 ans
elles sont si nombreuses, si différentes, si apeurées,si naïves, si pleines d’espoir et de rêves
Les mots déversent un torrent de malheurs, de plaintes polies et rentrées avec quelques bulles de frêle bonheur quand le mari promis n’est pas un monstre, que le maître est moins brutal que les autres, que les enfants travaillent bien à l’école, qu’il y a à manger tous les jours, que les amandiers refleurissent au printemps.
Ainsi sont toutes ces voix venues du passé…elles n’auraient jamais pu parvenir jusqu’à nous sans ce livre absolument touchant même si j’ai terminé cette odyssée saoulée et  totalement submergée…. J’ai eu beaucoup de mal à lire jusqu’au bout. Trop douloureux ?  Trop noir ? Trop honte pour ceux qui leur ont imposé cela ? Aucun espoir…L’auteur nous martèle en continue des vérités brutales et implacables..tout le temps, toute leur vie
Tellement d’inhumanité subie dans le silence de tous.
Tant de courage et de dignité pour trouver des raisons de vivre, travailler, toujours pour les autres, pour soi…. partir chassés par la guerre, tout laisser pour des camps comme des prisons, repartir à zéro.
Rayées de l’histoire. Pas de traces.
Un livre entêtant.
usa
Publicités

Entry filed under: coup de coeur, roman. Tags: , , .

Peste & Choléra Afriques

6 commentaires Add your own

  • 1. zarline  |  6 novembre 2012 à 10 h 32 mi

    Difficile de passer à côté, surtout maintenant qu’il a obtenu le Femina. Je suis très tentée mais ma PAL déborde. A noter en grosses lettres pour la sortie en poche (en espérant qu’ils garderont cette si jolie couverture).

    Réponse
  • 2. saraswati  |  6 novembre 2012 à 13 h 17 mi

    oui, une couverture raffinée pour un livre plein de pudeur et de rage contenue….à lire de toute urgence..seulement 142 pages..à mettre tout en haut de la PAL !

    Réponse
  • 3. Stephie  |  14 novembre 2012 à 9 h 37 mi

    Trop envie de le lire !!

    Réponse
  • 5. Stephie  |  22 janvier 2013 à 9 h 50 mi

    La fin me hante, faut que je trouve des renseignements là-dessus

    Réponse
    • 6. saraswati  |  22 janvier 2013 à 12 h 08 mi

      moi aussi…j’aimerai bien savoir

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :