Dan Yack

15 mars 2011 at 8 h 04 mi 2 commentaires

Blaise Cendrars

Le Mot de l’éditeur : Dan Yack commence comme une parabole et s’achève comme un lamento : Le Plan de l’Aiguille et Les Confessions de Dan Yack furent d’abord publiés séparément avant d’être réunis par Blaise Cendrars. Ce livre de dissonances vire sans cesse du burlesque au tragique, de la violence au rire, du drame à la pantomime. Quand à Dan Yack, ce milliardaire anglais au nom bizarre, il échappe à la saisie. D’abord présenté à la manière de Charlot, il ressurgit sous les traits d’un héros en proie au mal du siècle. Dans le tourbillon des aventures qui l’emportent à travers le monde, une question pourtant ne le quitte pas : est-il possible de changer sa vie? Et à quel prix?
Dan Yack reste le plus secret des grands romans de Blaise Cendrars, celui qui touche au plus brûlant, au plus intime.

Un roman fort entre voyages et ennui, création et destruction. Partir pour se fuir, changer sa vie, ses habitudes…. mais,  à quoi bon ? On est rattrapé un jour ou l’autre par la réalité, sa propre réalité.

Dan Yack est un riche anglais excentrique et flambeur qui mène une vie de plaisirs. Un jour, il part faire le tour du monde sur un vieux bateau  en compagnie de trois artistes « maudits ». Ils échouent volontairement sur  une ile désolée du côté de  l’Antarctique pour créer loin de toutes contingences ;  mais ces trois hommes, musicien, poète, sculpteur ne sont-ils pas en réalité les différentes facettes de notre héros qui cherche à tromper son ennui  au bout du monde en créant des vies, des talents, des histoires ? Car toujours il doit inventer, s’agiter pour exister. Il nous entraine alors dans des lieux mythiques chers à Cendrars,  Russie, Amérique du sud, Valparaiso,  à la recherche du bonheur et de la pureté, de l’amour impossible. Sa vie est un tourbillon sans fin.

Une première partie violente, tendre, folle,  exotique, puissante, un peu datée parfois..un souffle, une douleur perpétuelle, mais surtout la recherche  de l’aventure comme remède aux maux de l’âme.

Dans la seconde  partie du roman, fini de rire ou de faire semblant, de se raconter des histoires ou d’autres vies..mise à nu de ses sentiments : peur, amour, nostalgie;  la mort est là, la guerre et ses blessures et puis  il perdra celle qu’il aime et s’aperçoit que  l’important est avoir  des liens solides et véritables ; souvenir d’un amour chaste et impossible..la réalité est si morne et si triste mais les voyages et les fêtes sont des leurres, seuls comptent la fraternité, la vie simple, l’amour d’une femme, la famille.

Un roman mélancolique  mais plein de verve et sève..un grand souffle, original, d’une écriture parfois crue et cruelle..des descriptions sanglantes où la mort et  la maladie rôdent  ; un  roman des extrêmes..nature sauvage et fêtes débridées, dénuement et palais somptueux, virilité et sensibilité  féminine..un auteur à vif dans un livre où transparaissent ses obsessions et ses blessures..tristement beau!

merci à BOB et aux éditions Folio pour ce livre

Publicités

Entry filed under: roman. Tags: , .

Messages de mères inconnues Green, green, green !

2 commentaires Add your own

  • 1. zarline  |  15 mars 2011 à 9 h 21 mi

    La lecture de La main coupée, récit autobiographique, m’avait un peu découragée de cet auteur mes les billets sur ce livre sont beaucoup plus tentant. Je pense réessayer bientôt.

    Réponse
    • 2. saraswati  |  15 mars 2011 à 13 h 55 mi

      une vision du monde originale et assez désespérée malgré une belle énergie….et un vrai style qui nous embarque dans des voyages …véritables ou imaginaires…qu’importe on se laisse emporter!

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :