Géotropiques

19 février 2011 at 15 h 34 mi 4 commentaires

Johary Ravaloson

Le Mot de l’éditeur : « Je », surfeur devant l’Éternel et dans l’océan Indien, Malgache vivant à La Réunion, avec son grand amour, B. L’histoire commence légère, facile, comme une vague, sous le soleil et le vent docile. Mais la rugosité de la vie s’en mêle. « Je » lit les carnets laissés par Andy. Carnets qui racontent l’histoire d’amour entre B., la Française, et Andy, le Malgache, sur fond de manifestations d’étudiants à Paris, puis d’un retour à Madagascar. Des sensibilités se heurtent, des individualités se découvrent…Un premier roman publié d’un auteur malgache, loin de tous clichés concernant cette grande île si méconnue. Dans un style enlevé, rapide, comme le mouvement d’une vague, Johary Ravaloson raconte une histoire d’amour et de mort, met en scène une génération portée par l’espoir et nourrie par les désillusions.

un livre double, sous le signe de l’eau et de la terre natale, de la modernité et des racines, de la vie et de la mort et aussi double par l’écriture ; deux parties  qui racontent de manière radicalement différente la vie de « Je » et de son double Andy. La première  comme un journal intime, nous ballote au grè des courants affectifs et des sensations : portrait de « Je », ses amis,  ses petits boulots… et surtout son amour du surf ! Une certaine façon de vivre au jour le jour avec parfois la mort qui frappe, le danger qui rôde, requins et coraux ; un récit morcelé  qui heureusement ne dure pas longtemps…j’ ai aimé l’atmosphère, mais quitté sans regrets ces morceaux d’existence sur lesquels on glisse sans accrocher vraiment.

J’ai préféré la seconde partie où il raconte en flash back  l’histoire d’Andy et de B. son grand amour;  le destin d’Andy de retour dans son Pays, Madagascar ; Andy, un double de « Je » dont il retrouvé le journal … On part  vers l’antique  région des  Zafimaniry. Andy (et « Je ») à la recherche de ses racines ; mais la modernité est passée par là .« les Zafimaniry sont bien de notre temps. Andy était allé chercher des mythes et avait trouvé des hommes, pire, des contemporains qui désiraient chausser des Nike, rouler en 4×4 et regarder la télé » Plus personne ne sait lire les anciens signes gravés ; déception et maladie, fin du rêve ; mais la vie continue « Je » rencontre B. ; il s’aimeront..

Un livre déroutant par sa  construction déstructurée mais une réflexion originale sur l’identité ; pour les déracinés, la vie est comme un surf sur la vague  « Il faut accompagner le mouvement afin que le déplacement ne vous défigure et ne vous terrasse point, pour que vous ne restiez pas déplacé à vie et que vous puissiez vous faire votre nouvelle place (….) Porter l’empreinte de mes racines tout en déployant  mes ailes, pour que de place en place je me retrouve moi même. Si c’était facile à expliquer je n’en ferai pas un roman ! » un livre (trop) riche qui raconte aussi le bonheur, l’amour, la force du destin, la mort ; une histoire parfois drôle et désabusée dont l’écriture multiforme m’a un peu gênée.

merci à BOB et aux Editions Vents d’ailleurs pour cette découverte

Publicités

Entry filed under: roman, voyage. Tags: , .

La mort et la belle vie La ballade de Gueule-Tranchée

4 commentaires Add your own

  • 1. Hathaway  |  20 février 2011 à 12 h 50 mi

    Le résumé m’aurait attiré mais j’ai peur du côté déstructuré… Je vais passer.

    Réponse
    • 2. saraswati  |  21 février 2011 à 9 h 46 mi

      ….c’est surtout la première partie qui m’a ennuyée..en fait, on peut la « sauter »…la suite est intéressante et peut se comprendre sans avoir lu le début !

      Réponse
  • 3. choco  |  20 février 2011 à 22 h 42 mi

    OUF j’arrête là les notations 😀

    Réponse
    • 4. saraswati  |  21 février 2011 à 9 h 32 mi

      …voui mais à mon avis le prochain bouquin dont je vais parler devrait t’interesser 😉

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :