Neige

1 février 2011 at 15 h 01 mi 14 commentaires

Maxence Fermine

L’éditeur : Dans le Japon de la fin du xixe siècle, sur l’île d’Hokkaido, Yuko ne désire devenir ni prêtre, ni guerrier, mais poète, afin « d’apprendre à regarder passer le temps ». Fasciné par la neige, en laquelle il voit tout à la fois un poème, une calligraphie, une peinture, une danse et une musique, il s’adonne au haïku et traverse les montagnes dans l’espoir de parfaire son art auprès d’un maître renommé… Maxence Fermine est un ciseleur de prose dont le plaisir d’écrire est communicatif. En cinquante-quatre très courts chapitres, il trousse un récit épuré d’une intense beauté dont l’émotion, les sentiments et l’inspiration s’approchent au plus près des haïkai de la poésie classique japonaise. Éblouissant exercice de style, Neige est indispensable à quiconque s’intéresse à la littérature.

Comme un haïku….bref, subtil, simple, familier ;  léger comme un flocon de neige et pourtant plein d’enseignement, riche de sensations et de couleurs. Cinquante quatre chapitres très courts comme des tableaux, des estampes avec les mots qu’il faut, en équilibre entre rêve et réalité, entre Art et philosophie ; visuel, sensuel, un livre différent à ranger aux côtés des recueils  de poésie que l’on aime à relire de temps en temps. Epurée, hors du temps..une histoire d’amour et de fidélité, de passion pour un art, pour une femme, pour la neige et la pureté, pour les couleurs que l’amour donne à la vie ; rien à voir avec Amazone  (que j’avais beaucoup aimé aussi), l’auteur s’est ici  glissé dans l’âme japonaise avec une étonnante justesse. Un livre fait de silence et de retenue parcouru par la puissance des passions, des images immobiles, symboles d’air, d’eau et de terre en harmonie fragile au-dessus du vide de l’existence ; un pur bonheur ! Le temps s’arrête, quand la lecture est terminée, on lève à regret les yeux de cette parenthèse vertigineuse.

« Yuko Akita avait deux passions.

Le haïku.

Et la neige.

Le haïku est un genre littéraire japonais. Il s’agit d’un court poème composé de trois vers et de dix-sept syllabes. Pas une de plus.

La neige est un poème. Une poème qui tombe des nuages en flocons blancs et légers. Ce poème vient de la bouche du ciel, de la main de Dieu. Il porte un nom. Un nom d’une blancheur éclatante.

Neige. »

Publicités

Entry filed under: coup de coeur, roman, voyage. Tags: , , .

Mémoires d’un yakusa Confidences à Allah

14 commentaires Add your own

  • 1. Cynthia  |  1 février 2011 à 16 h 41 mi

     » En vérité, le poète, le vrai poète, possède l’art du funambule. Ecrire, c’est avancer mot à mot sur un fil de beauté, le fil d’un poème, d’une oeuvre, d’une histoire couchée sur un papier de soie.
    Ecrire, c’est avancer pas à pas, page après page, sur le chemin du livre.
    Le plus difficile, ce n’est pas de s’élever du sol et de tenir en équilibre, aidé du balancier de sa plume, sur le fil du langage. Ce n’est pas non plus d’aller tout droit, en une ligne continue parfois entrecoupée de vertiges aussi furtifs que la chute d’une virgule, ou que l’obstacle d’un point.
    Non, le plus difficile, pour le poète, c’est de rester continuellement sur ce fil qu’est l’écriture, de vivre chaque heure de sa vie à hauteur du rêve, de ne jamais redescendre, ne serait-ce qu’un instant, de la corde de son imaginaire.
    En vérité, le plus difficile, c’est de devenir un funambule du verbe. »

    Un de mes livres préférés avec « Soie » qui lui ressemble dans la forme ! Un petit conte qui se lit un peu comme ça l’air de rien mais qu’on se surprend à refeuilleter de temps à autre, magnifique !

    Réponse
    • 2. saraswati  |  1 février 2011 à 17 h 13 mi

      on pourrait citer tout le livre en fait tellement c’est beau ! mais tu as eu plaisir je crois à recopier ces quelques phrases qui ont dû te toucher plus particulièrement et qui constituent peut-être l’aboutissement ou la « leçon »-.le mot est mal choisi- du livre …mais il y en a d’autres magnifiques et riches de tellement de choses…l’écriture, l’amour, la passion, la fidélité, l’idéal, la beauté……j’ai aussi pensé à « Soie » en le lisant; deux petits livres comme des trésors 🙂

      Réponse
  • 3. Dominique  |  1 février 2011 à 17 h 22 mi

    Un livre superbe qui a étonné son éditeur lors de sa parution car il fut obligé de relancé un tirage alros que la presse n’avait rien dit du livre, les lecteurs et les bibliothécaires s’en étaient chargés
    un vrai bonheur de poésie et de délicatesse

    Réponse
    • 4. saraswati  |  2 février 2011 à 7 h 15 mi

      je ne connaissais pas son histoire. c’est un livre atypique qui mérite vraiment son succès ! j’ai sous la main d’autres « Fermine »…j’espère que vais encore me régaler 🙂

      Réponse
  • 5. emmyne  |  1 février 2011 à 20 h 02 mi

    Comme Cynthia, j’avais beaucoup aimé ce livre, son florilège de phrases marquantes. Comme elle, je le rapproche de Soie que j’ai pourtant préféré. Ces textes courts sont des délices.

    Réponse
    • 6. saraswati  |  2 février 2011 à 7 h 19 mi

      la brièveté du texte constitue un intérêt supplémentaire…chaque mot est pesé, choisi avec précision, un exercice qui révèle la beauté de la langue et le talent du poète

      Réponse
  • 7. Hathaway  |  2 février 2011 à 9 h 19 mi

    Quel joli billet tu nous offres Saraswati ! Et comme ce livre (déjà noté pourtant mais toujours pas lu) à l’air beau !

    Réponse
    • 8. saraswati  |  2 février 2011 à 12 h 47 mi

      merci 🙂 je pense que tu aimeras beaucoup !

      Réponse
  • 9. Mona  |  4 février 2011 à 15 h 06 mi

    Je vois que tu y as succombé aussi ! C’est un livre à garder précieusement et à relire de temps en temps…

    Réponse
    • 10. saraswati  |  4 février 2011 à 16 h 21 mi

      oui j’ai volontiers succombé 🙂 et à la médiathèque j’ai pris « Violon noir »…en espérant que ce sera aussi magique !

      Réponse
  • 11. choco  |  6 février 2011 à 15 h 16 mi

    je ne m’en souviens plus trop mais j’avais adoré ! A relire ! 🙂

    Réponse
    • 12. saraswati  |  6 février 2011 à 21 h 43 mi

      oui à relire…. toi qui aimes tant le Japon !

      Réponse
  • 13. Karine:)  |  13 février 2011 à 1 h 58 mi

    J’ai « Amazone » dans ma pile… mais je note celui-ci aussi… J’aime beaucoup la façon dont tu en parles…

    Réponse
    • 14. saraswati  |  15 février 2011 à 8 h 44 mi

      c’est parce que j’ai beaucoup aimé !

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :