Amazone

8 janvier 2011 at 20 h 54 mi 14 commentaires

Maxence Fermine

Le Mot de l’éditeur :  Un radeau sur le fleuve rouge. Dessus, un piano blanc, et Amazone, un musicien de jazz noir, vêtu de blanc, qui tire de l’instrument des accords mélancoliques?   Pour la poignée d’aventuriers en déroute échoués à Esmeralda, sur les bords du rio Negro, le spectacle est pour le moins inattendu. Qui pourrait imaginer que l’irruption de cet étrange naufragé va les entraîner dans un rêve ?
Pourtant, le colonel Rodrigues, rescapé d’un coup d’Etat manqué, Cerveza, le barman suisse, et Mendes, l’Indien yanomani vont bel et bien se laisser embarquer dans une histoire d’aventures, d’amour et de folie, où l’auteur de L’Apiculteur et d’Opium retrouve les chemins du réalisme magique cher aux romanciers sud-américains.

Un roman fou,  un conte sauvage. Au milieu du fleuve large et boueux, un homme noir avec un piano blanc. Comme si le monde autour de lui n’existait pas, les yeux clos, il joue un air de jazz avec une virtuosité incroyable. Alors même la jungle se tait. D’où vient-il ? Où va-t-il ?….C’est là toute l’histoire. Les chapitres de cette odyssée se nomment : Nulle part, Hasards, Regrets, Chance, Errance, Folie ; car ici, tout se joue sur un coup de dé.  Le destin sait ce qu’il fait….. Ainsi les hommes d’Esmeralda, sous le charme de la musique ou des promesses d’aventures décideront de suivre le piano ou le pianiste -peu importe car ils ne font qu’un- pour s’enfoncer toujours plus loin sur le fleuve, jusqu’au bout du rêve. Aller au bout de ses rêves, d’un amour fou, d’un chagrin immense. Pourtant ceux qui vivent dans cette  forêt sont des hommes perdus, ivres de chaleur et d’alcool. Ils n’attendent plus rien. Mais l’étrangeté et la magie  du piano blanc vont les sortir de leur torpeur pour leur redonner le goût de vivre et de lutter.

 Chapitres courts, haletants, écriture « virile » qui dit l’essentiel ; chaque mot pesé, chaque note calibrée…des couleurs saturées, une atmosphère moite. Il fait si chaud, le temps ne compte pas, seule existe la musique  à l’unisson de la jungle et de son mystère.

Un roman  d’amour et de musique.. notes hommages,  tendres, ensorcelantes..le vrai héros ici, c’est le piano..on ne sait qui décide des notes et des morceaux…le pianiste ou l’instrument ?

Offert par Kloelle  lors d’un swap Littérature et Musique, voilà un livre prenant, très fort, pour qui aime les mots et les notes, les légendes et les forêts profondes  ; il m’a rappelé certains passages des films de Werner Herzog la brutalité en moins…à cause de la musique sans doute … Magique!

Publicités

Entry filed under: musique, roman, voyage. Tags: , .

Sempé à New York Composition française, retour sur une enfance bretonne

14 commentaires Add your own

  • 1. Hathaway  |  9 janvier 2011 à 13 h 34 mi

    Avec un tel billet, je ne peux pas passer à côté !

    Réponse
    • 2. saraswati  |  9 janvier 2011 à 17 h 26 mi

      je l’ai lu d’une traite ….il vous embarque tout de suite 🙂

      Réponse
  • 3. Lucie  |  9 janvier 2011 à 16 h 16 mi

    Je l’avais déjà noté, mais là, il FAUT que je le lise…

    Réponse
    • 4. saraswati  |  9 janvier 2011 à 17 h 27 mi

      et je suis CERTAINE qu’il te plaira 😉

      Réponse
  • 5. c.l!ne  |  12 janvier 2011 à 23 h 05 mi

    Cet auteur m’attire, je voulais découvrir Neige et je vois que le reste a l’air tout aussi chouette, envoûtant! Merci du conseil!

    Réponse
    • 6. saraswati  |  13 janvier 2011 à 9 h 17 mi

      ….du coup, tu me donnes envie de lire « Neige 🙂

      Réponse
  • 7. Mona  |  13 janvier 2011 à 22 h 20 mi

    C’est un de mes auteurs préférés. Et je te recommande chaudement de lire « Neige », un coup de coeur pour moi !

    Réponse
    • 8. saraswati  |  14 janvier 2011 à 9 h 27 mi

      c’est noté 🙂

      Réponse
  • 9. Kloelle  |  14 janvier 2011 à 21 h 29 mi

    Contente de mon choix alors….
    « Neige » est un petit bijou.

    Réponse
    • 10. saraswati  |  19 janvier 2011 à 21 h 36 mi

      oui, merci pour ce livre 🙂

      Réponse
  • 11. Violette  |  21 janvier 2011 à 10 h 40 mi

    je n’ai eu qu’une expérience avec cet auteur (euh… dit comme ça…), ça a été Le Labyrinthe du temps et j’ai été drôlement déçue. Il faudrait tout de même que je lise d’autres titres, je crois.

    Réponse
    • 12. saraswati  |  21 janvier 2011 à 12 h 15 mi

      je viens d’acheter « Neige »… je vais voir si c’est aussi enthousiasmant qu’Amazone !

      Réponse
  • 13. Karine:)  |  24 janvier 2011 à 1 h 25 mi

    Il est repéré, celui-là. (Oups… même plus que repéré… je réalise qu’il est dans ma pile… Je pense que je vais l’en sortir!) J’ai beaucoup aimé Le violon noir du même auteur.

    Réponse
    • 14. saraswati  |  24 janvier 2011 à 14 h 17 mi

      je note le violon noir 🙂

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :