Sempé à New York

7 janvier 2011 at 16 h 22 mi 7 commentaires

Sempé

Le Mot de l’éditeur :  Dès son adolescence à Bordeaux, Sempé rêvait de pouvoir intégrer la famille des dessinateurs du New Yorker, le prestigieux magazine américain dont il admirait l’esprit. Ce rêve devenu possible, en 1978, il se rend régulièrement à New York pour travailler avec une équipe qui lui laisse une totale liberté. Bien que Français, Sempé dessine cent une couvertures et autant de «cartoons» en pages intérieures, ce qui est sans précédent dans l’histoire d’un magazine américain.  Ces dessins new-yorkais, dont de nombreux inédits, sont ici rassemblés pour la première fois et accompagnés d’un entretien avec Marc Lecarpentier, ancien directeur de la rédaction et président de Télérama. Ils expriment le bonheur de vivre dans une ville unique, avec ses chats insouciants et ses humains minuscules, sa frénésie, ses nuages, son gigantisme, ses jazzmen et ses jardins oubliés.

Les couleurs d’abord, celles de l’automne, dorées, évanescentes, chaudes…ensuite le dessin..un petit homme pédalant sur un minuscule vélo dans l’immensité de cette ville inhumaine, un chat se prélassant sur un lit douillet entouré de plantes vertes sur fond d’immeubles verticaux et froids…Voilà Sempé à New York, il a réalisé son rêve, dessiner pour le célèbre New Yorker; il est heureux, on le sent ! il aime cette ville, la fait sienne  et nous invite à partager cet attachement. Dessiner New York , la vie, les petits riens qui font tout..les danseuses et les musisciens de Jazz. Légèteté, poésie..que dire d’autre sinon vous inviter à feuilleter ce bel album plein de finesse et douceur. Il montre, suggère, jamais ne juge…ce n’est pas forcément drôle ; on sourit plus qu’on ne rit, d’un sourire  compréhensif, entendu, complice..on cherche, rien d’extraordinaire, ou tout ..comme la crème sur le vrai lait..ce qui fait qu’une journée commence bien ;  il retient ces instants d’harmonie et de bonheur, l’indicible que les poètes nous font entrevoir ; ces moments existent partout dans le monde pour qui sait ouvrir les yeux…….  Et puis les couleurs sont si belles !

A savourer à toute heure du jour sur un air de Cole Porter ou de Gerschwin….

 

Publicités

Entry filed under: BD, coup de coeur, USA. Tags: , , , .

Kiki de Montparnasse Amazone

7 commentaires Add your own

  • 1. ogressedeparis  |  7 janvier 2011 à 18 h 20 mi

    j’aime ces aquarelles si douces. Ce n’est pas du tout l’image que l’on a habituellement d’une New York plutôt graphique

    Réponse
    • 2. saraswati  |  7 janvier 2011 à 19 h 29 mi

      c’est vrai, sempé est un sacré aquarelliste et il arrive ainsi à rendre cette grande métropole humaine et chaleureuse 🙂

      Réponse
  • 3. Lucie  |  8 janvier 2011 à 14 h 56 mi

    J’adore le regard que Sempé porte sur les choses et les gens. J’ai feuilleté cet album en librairie et l’ai trouvé magnifique!

    Réponse
    • 4. saraswati  |  8 janvier 2011 à 16 h 28 mi

      délicatesse et tendresse…un vrai bonheur !

      Réponse
  • 5. Violette  |  21 janvier 2011 à 10 h 42 mi

    ma-gni-fi-que ! rohhh, je l’ai vu en librairie, j’aurais dû l’acheter!

    Réponse
    • 6. saraswati  |  21 janvier 2011 à 12 h 11 mi

      bienvenue ici!…ça peut encore se rattraper 🙂

      Réponse
  • […] – Sempé à New-York […]

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :