Poète et paysan

9 novembre 2010 at 17 h 41 mi 2 commentaires

Jean-Louis Fournier

Le Mot de l’éditeur « Qu’est-ce que je fais là ?
J’ai dans les mains un fourchet, le manche est poisseux, je charrie du fumier. Les vaches me regardent avec dédain, seul le regard très doux d’une génisse m’apaise.
Mes mains sont barbouillées de purin, elles puent. Je cours toutes les cinq minutes à l’évier de la cuisine pour les laver. Hier je voulais devenir Fellini, aujourd’hui, je suis dame pipi de vaches. » Jean-Louis Fournier est capable de tout. Étudiant en cinéma à Paris, il est capable de vouloir reprendre une ferme pour les beaux yeux de la fille du fermier. Le père aurait été poissonnier, il reprenait la poissonnerie.
Il est un peu fou, Fournier, et quand il est amoureux, apparemment ça lui arrive souvent, il devient encore plus fou. Peut-être que c’est ça qui lui permet de nous écrire des livres ?

Un livre léger et drôle…un peu facile parfois ; que ne ferait-on pas par amour…quitter de brillantes études à l’IDHEC pour devenir agriculteur. Choc des cultures, de deux milieux, deux mentalités…la faute à une campagne trop idéalisée par ce citadin romantique. « J’avais la tête remplie d’images de mon livre d’enfance, Les travaux des Champs. J’allais devenir le gai laboureur d’antan, je m’y voyais. J’avais fière allure avec mon sarrau que le vent gonflait. J’avançais doucement, sûrement, derrière mon gros cheval qui tirait la charrue. Il s’appelait Bijou et je l’encourageais avec des mots doux. Des nuées d’oiseaux nous suivaient pour dénicher des vers dans les sillons frais. quel beau tableau »…mais le bon vieux temps est loin « Le cheval a été mis définitivement au chômage. Le gai laboureur a perdu sa gaieté(….) Il s’emmerde le gai laboureur. Il trace à longueur de journée des longs sillons parallèles. Tristement, comme un enfant puni, il fait ses lignes. »

« A la campagne, le jour on s’ennuie, et la nuit, on a peur » dixit Michel Audiard. Pas vrai, notre héros ne s’ennuie pas entre les bêtes à soigner et à traire, les betteraves à récolter, la volaille à maitriser, les lapins à tuer, le foin à rentrer…c’est crevant, fastidieux, cruel, sale…et l’être aimée qui a fait des études pour fuir son terroir natal  ne semble pas trop sensible à cette ultime preuve d’amour!

Un livre qui fait sourire..des formules à l’emporte pièce, de la dérision…de l’autodérision..une certaine nostalgie aussi.  Un livre qu’on lit très vite…et qu’on oublie rapidement aussi… Je retiendrai quand même les  bouffées d’humour et d ‘odeurs de foin (et de purin) et ça m’a vaguement rappelé « Le mec de la tombe d’à côté » par le fossé qui existe entre deux mondes qui se côtoient pourtant quotidiennement. Il est bien loin le temps des Glaneuses..et ce n’est plus l’Angélus que l’on entend dans les champs, mais le bruit des tracteurs !

Publicités

Entry filed under: humour, roman. Tags: , , .

Les p’tits plaisirs de l’automne SWAP NOUVELLE GENERATION

2 commentaires Add your own

  • 1. herisson08  |  9 novembre 2010 à 18 h 27 mi

    Bonjour, -aucun rapport avec ton article :/- Je voudrais juste être sûre que tout le monde a bien reçu le questionnaire pour le Swap Nouvel An! Et comme une erreur dans l’adresse mail est toujours possible, Merci de confirmer par mail la réception du questionnaire (envoyé entre le 5 et 8 novembre) (herisson08 et c’est chez gmail.com) /// Pour rappel les questionnaires sont à rendre le 14 novembre au plus tard (oui oui vous avez encore le temps, mais vous allez voir que j’aime les confirmations, ça permet d’être sûre de ne perdre personne en route! 🙂

    Ce commentaire peut bien entendu être effacé, je ne serais pas du tout vexée 😉

    Réponse
    • 2. sarawastibus  |  9 novembre 2010 à 19 h 00 mi

      bien reçu 🙂

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :