Pêche à la carpe sous Valium

4 septembre 2010 at 16 h 56 mi 3 commentaires

Graham Parker

Le Mot de l’éditeur : Il y a du Raymond Carver, ainsi qu’une touche de Roald Dahl et de Gogol, dans cette vie rêvée et réelle de Brian Porker – double déjanté d’un auteur déjà survolté -, punk-rocker, leader des Debilitators, collectionneur d’œufs à 13 ans, voleur de nains de jardins et sauveur de bécasses en péril…
Dix épisodes kaléidoscopiques qui mènent d’une enfance passée à courir dans les bois jusqu’à une prison marocaine, avec un détour par New-York pour remplacer au sein des Rolling Stones un Mick Jagger écrasé par un bus un soir de fiesta.

Un titre à prendre au pied de la lettre !!! un bouquin pas compliqué et  bien réjouissant ;  des nouvelles certes inégales mais toujours attachantes, déjantées, réalistes ou carrément surréalistes…en tout cas bien acides ; un style facile, drôle, ironique  pour revivre la grande époque des Mods, des Rolling Stones et de l’Angleterre des Skinheads bas de plafond. Pub et bières, disputes, pauvreté et existence grise dans des quartiers miteux..mais la nature n’est jamais loin et on trouve dans ce livre une capacité d’émerveillement et une fraîcheur incroyable  malgrè la violence latente. La vie de Brian Porker n’est pas une partie de plaisir mais son humour lui  permettra de prendre la distance nécessaire pour s’en sortir .

On côtoie la galaxie  Rock’n’roll, les loft new yorkais où coulent l’alcool et les idées fumeuses..toujours avec retenue..très anglais..saignant parfois..l’histoire du nez est étonnante !  médocs, drogue..monde parallèle avec ses codes et ses illuminations,  mais aussi un véritable  amour de la musique ; ça prend aux tripes et ça peut devenir franchement délirant quand il doit remplacer Mick Jagger qui s’est fait écraser par un autobus..ah!le portrait de Keith Richard..un régal !

Le livre  commence par une chasse aux oeufs et se  termine par une histoire  d’oiseaux. La boucle est bouclée et  malgrè  un parcours cahotique, on a l’impression que notre héros a gardé une âme d’enfant ;  malgrè les galères, la prison,  les chambres d’hôtel ringardes et les histoires d’un soir. Parfois ça m’a fait penser à du Barbara Constantine en plutôt salé… et beaucoup plus chargé quand même !  j’ai adoré ce bouquin écrit par un grand du Rock, Graham Parker…un livre dans le même ton que ses chansons.

 

 

Publicités

Entry filed under: nouvelles. Tags: .

Pastel fauve ça pousse, ça pousse !

3 commentaires Add your own

  • 1. choco  |  6 septembre 2010 à 11 h 33 mi

    du déjanté ? ça me plait !! Des nouvelles ? Ah ben non, beaucoup moins, c’est bête…

    Réponse
    • 2. sarawastibus  |  6 septembre 2010 à 12 h 05 mi

      je ne le fais pas dire..c quoi cette aversion pour les nouvelles ??d’autant plus qu’ici elles traitent toujours du même sujet..la vie de Brian Porker..au fait, est-ce que ce sont vraiment des nouvelles ?? tu devrais lire pour vérifier 🙂

      Réponse
  • 3. choco  |  6 septembre 2010 à 19 h 14 mi

    Je sais pas, j’en sors toujours frustrée… il n’y a que chez les japonais que je fais l’effort 🙂
    Après s’il y a eu un vrai lien entre elles, ça peut ptet se faire… 😉

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :