Ouragan

27 août 2010 at 17 h 02 mi 10 commentaires

Laurent Gaudé

Le Mot de l’éditeur: Au coeur de la tempête qui dévaste la Nouvelle-Orléans, dans un saisissant décor d’apocalypse, quelques personnages affrontent la fureur des éléments, mais aussi leur propre nuit intérieure. Un saisissant choral romanesque qui résonne comme le cri de la ville abandonnée à son sort, la plainte des sacrifiés, le chant des rescapés. Roman ambitieux à l’écriture emphatique et incantatoire, Ouragan mêle la gravité de la tragédie à la douceur bienfaisante de la fable pour exalter la fidélité, la fraternité, et l’émouvante beauté de ceux qui restent debout.

Cinq ans déjà que la Nouvelle Orléans é été engloutie par le cyclone. Tragédie moderne dans l’Amérique de Busch où devant  la mort les hommes tomberont les masques..certains en sortiront grandis pour toujours, d’autres fous, d’autres perdus.

 Voilà  Josephine Linc. Steelson, négresse depuis presque 100 ans, mémoire de l’esclavage, mémoire du bayou, des massacres, d’un racisme toujours vivant … toujours debout, magnifique de  volonté et de fraternité..et puis il y a Keanu Burns qui reviendra trouver la paix dans les déluges des eaux et la folie des hommes, et puis il y a aussi Rose et l’enfant de Rose, et puis Buckeley et les évadés, et puis un pasteur halluciné..et puis d’autres encore, une belle galerie de personnages que Gaudé ciséle et nous impose en pleine face ; c’est si fort, si prenant..chaque vie est tellement complexe et fragile ; il suffit d’un coup de pouce ou d’un coup de poing pour qu’elle bascule..l’ouragan révélateur, rédempteur ou maudit…

 Destins en marche,les hommes ne sont rien, le hasard les promènent au grè des vents, des jouets dans le souffle  d’une nature en colère et des dieux vengeurs..ça sent la charogne et la pourriture..chacun y trouvera sa verité.

Récit halluciné de l’ouragan, vies naufragées, emmêlées. Parfois dans la même  phrase plusieurs personnages s’expriment, se croisent, se répondent… impression de chaîne, chaîne humaine, toile tissée de sang et de larmes et toujours les voix des hommes qui font eccho aux rugissemnts de la terre. Magnifique roman de Gaudé qui nous entraîne dans  la fierté d’être humain…qu’importe le lieu ou le moment, la portée de son roman est universelle et c’est ce qui en fait un grand roman je crois.

Oui,  qu’importe la vie ou la mort..l’important est de rester fidèle à soi même, à ses convictions, à son peuple, ne rien oublier, ne rien abdiquer. Quand on n’a plus rien seules la fierté et la fraternité nous font rester debout , homme parmi les hommes.

 Quelle belle partition ! Plusieurs registres, des tempos différents où tous les sentiments ont leur place et leur musique : sauvagerie, amour, folie, respect,  aveuglement ; un récit haletant, qui donne la chair de poule, si réaliste et en même temps si « travaillé » : écriture sur le fil de l’émotion, descriptions apocalyptiques ou délicate dentelle de la tendresse . Voilà une véritable tragédie où  malgré tout on garde espoir pour l’avenir de l’homme !

J’ai vraiment aimé

Publicités

Entry filed under: coup de coeur, USA. Tags: .

Le chemin de Sarasvati Pastel fauve

10 commentaires Add your own

  • 1. Hathaway  |  27 août 2010 à 17 h 25 mi

    je l’ai acheté hier, je suis plongée dans ce très beau roman en ce moment même… Tu as fait un superbe billet !

    Réponse
    • 2. sarawastibus  |  27 août 2010 à 20 h 12 mi

      un livre qu’on ne lâche pas et …qui ne nous lâchera pas ! j’ai hâte de lire ton billet !

      Réponse
  • 3. Lorence  |  27 août 2010 à 20 h 13 mi

    Je le note bien vite.

    Réponse
    • 4. sarawastibus  |  28 août 2010 à 9 h 58 mi

      à ne pas rater… un livre plein d’humanité

      Réponse
  • 5. choco  |  28 août 2010 à 6 h 52 mi

    alors c’est qui qui avait raison ? :))

    Réponse
    • 6. sarawastibus  |  28 août 2010 à 8 h 39 mi

      …c’est Choco…eh oui ça peut arriver de temps en temps quand même 😉

      Réponse
  • 7. Gwenaelle  |  28 août 2010 à 7 h 52 mi

    Déjà vu et noté : Laurent Gaudé écrit toujours des récits qui marquent…

    Réponse
    • 8. sarawastibus  |  28 août 2010 à 8 h 42 mi

      deux livres de lui et une grande envie de continuer à le découvrir…une magnifique plume.

      Réponse
  • 9. lancellau  |  3 septembre 2010 à 12 h 39 mi

    J’ai hâte de le lire!! J’aime beacoup Laurent Gaudé!!

    Réponse
    • 10. sarawastibus  |  3 septembre 2010 à 14 h 54 mi

      Il m’a beaucoup marquée…..j’en redemande 🙂 … Je viens de commencer Eldorado

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :