Le chemin de Sarasvati

23 août 2010 at 12 h 44 mi 7 commentaires

Claire Ubac

Le Mot de l’éditeur : Les filles ? Des êtres stupides. Des bouches inutiles à nourrir. Les marier ? La dot coûte cher. Mieux vaut les tuer dans l’oeuf. Les intouchables, les « hors castes » ? Des parasites. Bons à rien. Arriérés. Condamnés aux basses besognes. Il faut les fuir à tout prix..Dans l’Inde de tous les possibles, mais aussi des préjugés tenaces, les routes de deux parias se croisent. Elle, Isaï, était venue en cachette assister aux funérailles de sa mère. Lui, Murugan, d’un geste respectueux, a replacé une fleur tombée du brancard. Leur premier dialogue s’est fait en rythme et en musique. Chanter, jouer, ils en rêvent tous les deux. Ils osent partir. Leur traversée du pays sera semée d’embûches et de mauvaises rencontres. Mais Sarasvati, la déesse au luth, veille sur eux..

Je ne pouvais pas laisser passer un titre pareil ! Normalement, c’est un livre pour les ados mais une telle histoire, bien menée, documentée et d’un style très vivant,  peut être lue avec beaucoup de plaisir par les adultes !

On y découvre l’Inde d’aujourd’hui à travers l’itinéraire aventureux de deux enfants de basse caste..un intouchable et un être doublement maudit, une fille, une orpheline élevée ou plutôt exploitée  par l’horrible tante Cobra..On ne dira pas assez la malédiction de naître fille dans certains pays ! Ce livre, entre réalisme et poésie,  le raconte bien. Et ce n’est que déguisée en garçon qu’Isaï arrivera à s’en sortir.

Les deux enfants décident de fuir. On va les  suivre aux quatre coins de cet immense pays..tentations, dangers, rencontres, bonté, vices, pièges. L’auteur dresse un tableau sans concessions de l’ Inde éternelle et moderne où se cotoient paysages d’une grande beauté et villes tentaculaires. On apprend beaucoup sur la vie quotidienne des hommes et des dieux..cuisine, vêtement, couleurs, odeurs…hommes et bêtes..mendiants et millionnaires. Des difficultés insurmontables parfois pour nos deux héros  liés par la révolte et la tendresse.

Mais l’amour et le talent – avec un coup de pouce de Sarasvati – auront raison des obstacles..Happy end bien sûr, « à la Bollywood »! mais dans ce pays extraordinaire ce coup de baguette magique parait tout à fait réaliste. On se dit pourquoi pas ? Il suffit de croire à son rêve et il se réalisera.

 Une  lecture vive et acidulée pour un livre très démonstratif qui fait bien prendre conscience aux plus jeunes de la situation des  filles et des parias dans certains pays. A recommander à cet âge où on est très sensible aux injustices et aux histoires d’amour…et à ceux qui ont gardé cet esprit !

Ecriture lumineuse comme l’est son auteure Claire Ubac que j’ai eu le bonheur de rencontrer ; spontanée, chaleureuse, elle sait nous toucher. Que la Déesse au luth veille sur elle et lui souffle d’autres  jolies histoires comme celles-là !

Aurore avait bien aimé aussi ! 

Publicités

Entry filed under: INDE. Tags: , .

La mort du roi Tsongor Ouragan

7 commentaires Add your own

  • 1. Hathaway  |  24 août 2010 à 11 h 25 mi

    Je ne sais pas si Lounima connait ton blog mais elle qui lit beaucoup d’ouvrages sur l’Inde devrait être intéressée. Elle m’a dailleurs donné envie de découvrir la littérature de ce pays, je me fais donc une LAL spéciale Inde à laquelle s’ajoute ce titre !

    Réponse
    • 2. sarawastibus  |  24 août 2010 à 15 h 23 mi

      je vais aller fouiner sur son blog….:)

      Réponse
  • 3. emmyne  |  25 août 2010 à 19 h 26 mi

    Tu ne voudrais lire quelques livres qui ne m’intéresseront pas, j’ai un objectif Pal qui vient de commencer là…:))

    Réponse
    • 4. sarawastibus  |  25 août 2010 à 19 h 49 mi

      🙂 et ce n’est que le début !

      Réponse
  • 5. Feeria  |  26 août 2010 à 10 h 47 mi

    Juste un petit mot pour te confirmer que je pars bien m’installer (au moins jusqu’à janvier pour un premier temps) à Barcelone! Donc on peut se voir quand tu passeras par là! 🙂

    Réponse
    • 6. sarawastibus  |  26 août 2010 à 12 h 11 mi

      génial 🙂 je te recontacte par mel après mon retour à Granville, je suis en Provence encore pour qqs jours pour garder Arthur

      Réponse
  • 7. Feeria  |  27 août 2010 à 17 h 33 mi

    Amusez-vous bien tous les deux alors!! 🙂 A bientôt

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :