Du Baïkal au Gobi

13 août 2010 at 8 h 04 mi 8 commentaires

Christian Garcin

Le Mot de l’éditeur : Un voyage par le transsibérien sur les traces de Cendrars. La découverte du lac Baïkal en Sibérie orientale. La route ensuite jusqu’au désert de Gobi, en Mongolie.
Un voyage mythique avec le passage de frontières légendaires, les rencontres avec des personnages et des situations tout à fait improbables (un billard en plein désert, un cavalier mongol qui s’enflamme au nom de Zinedine Zidane !)
Mais aussi, pour Christian Garcin, la recherche du «lieu unique», de l’habitat originel et le sentiment d’un retour aux sources.
Comme dans Itinéraire chinois (paru en 2001), le voyage est autant géographique qu’intérieur.

Pour réchauffer tout doucement ce blog…. un voyage vers le Baïkal (dont les eaux sont glaciales !!) en compagnie de Christian Garcin. Un itinéraire classique, un carnet de voyage pas très original….. sauf, sauf qu’il faut absolument le découvrir pour  ses réflexions  intelligentes et sensibles sur les questions que l’on peut se poser à l’occasion d’un tel périple ou d’un grand voyage en général.

Pourquoi part-on si loin ? On y trouve quoi ? Frissons, galères, rencontres,  bonheur ??  non, plutôt des sensations, des odeurs, des petits fragments de plaisir qu’on pourra évoquer tout au long de sa vie à la vue d ‘un autre ailleurs qui nous fera penser confusément à un endroit où on a été heureux. Piqure de rappel, collection d’images qui accompagnent la vie avec l’impression d’avoir été un petit moment en accord, en harmonie profonde avec la terre la nature, les hommes …au-delà des mots. Et puis il existe des endroits où on a le sentiment d’être déjà passé, d’y avoir eu une existence, une autre existence..je ne sais pas si l’éloignement et l’éxotisme de certains lieux accélèrent ce processus.

J’ai aimé aussi quand l’auteur nous parle de ces lieux que l’on rêve de visiter..simplement à cause du nom : Samarkand, Oulan Bator, Karthoum, Tombouctou..à cause du nom, des légendes qu’il colporte, des lectures, des fantasmes. Et qu’importe si au final l’endroit est moche..il y flottera toujours une part de rêve et d’imagination que le réalité ne pourra éffacer !

Voyage intérieur…liberté suprême, , plaisir sensuel et si égoïste de pouvoir au retour, « s’absenter » pendant un trajet, une conversation, le travail….à n’importe quel moment et grâce à un bruit ou la forme d’un nuage..repartir « pour de faux » vers des contrées lointaines et magnifiques que l’on a entraperçues..un trésor personnel qu’au fil des années et des souvenirs on enrichit.

Partir pour rêver, pour revenir plus fort… mieux  vivre au quotidien…réaliser d’autres rêves d’ailleurs .. et pas besoin d’aller au bout du monde pour ça…quel formidable programme  non ?


Publicités

Entry filed under: voyage. Tags: .

BP Le Tibet sans peine

8 commentaires Add your own

  • 1. Mirontaine  |  13 août 2010 à 18 h 53 mi

    Superbe billet qui me donne l’envie de prendre la route!

    Réponse
    • 2. sarawastibus  |  13 août 2010 à 20 h 31 mi

      alors n’hésite pas 🙂

      Réponse
  • 3. zarline  |  17 août 2010 à 13 h 17 mi

    Un titre qui me renvoie directement vers des contrées lointaines. Pour avoir eu la chance de découvrir Ulan Bataar et le Gobi, j’ai bien envie de lire ce livre pour connaitre les pensées de Christian Garcin. Les longues journées à travers les steppes sont vraiment propices à la réflexion… mais qu’est-ce que c’est beau!

    Réponse
    • 4. sarawastibus  |  17 août 2010 à 14 h 59 mi

      je suis allée là bas il y qqs années maintenant..et j’ai retrouvé ds le bouquin des situations parfois surréalistes de ce périple, la bonne humeur (et la folie :))communicative des mongols..mais aussi la spendeur et l’immensité de paysages qui vous laissent pantois..les reflexions de Garcin valent pour tous les voyages..allez pour rêver encore un peu..prochain départ pour le Tibet avec Pierre Jourde

      Réponse
  • 5. choco  |  18 août 2010 à 11 h 32 mi

    excellent programme en effet ! Tu penses bien que ce livre me fait de l’oeil depuis longtemps !!

    Réponse
    • 6. sarawastibus  |  18 août 2010 à 13 h 21 mi

      alors succombe 😉

      Réponse
  • 7. Hathaway  |  19 août 2010 à 17 h 56 mi

    De l’auteur j’ai lu et adoré « La neige gelée ne permettait que de tout petits pas », depuis j’ai très envie de lire un livre de Christian Garcin, alors pourquoi pas celui-ci !

    Réponse
    • 8. sarawastibus  |  20 août 2010 à 8 h 36 mi

      joli titre !… celui-là ne fait qu’une centaine de pages, alors n’hésite pas ;)..se lit vite mais reste en nous très longtemps ..

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :