Lait noir

30 avril 2010 at 19 h 19 mi 2 commentaires

Elif Shafak

Le Mot de l’éditeur :  Roman autant qu’essai autobiographique, Lait noir relate avec sincérité et brio les dix mois qui ont suivi la naissance de la fille d’Elif Shafak, ayant coïncidé avec une dépression postpartum. Aujourd’hui cette pathologie n’est plus taboue en Occident. Mais si elle est régulièrement abordée dans les médias et des ouvrages spécialisés, elle n’a que rarement fait l’objet de romans. En outre, aucune femme de confession musulmane n’en avait jusqu’à présent ausculté le déroulement, les enjeux et les arcanes. Livre polyphonique qui  entrelace les voix intérieures de l’auteur, voix contradictoires représentées par six petites bonnes femmes aux allures de poupées russes. Elif Shafak questionne la féminité en dialoguant tour à tour avec Miss Cynique Intello et Miss Ego Ambition, Miss Intelligence Pratique et Dame Derviche, Maman Gâteau et Miss Satin Volupté.Ce joyau inclassable convoque également de grandes figures littéraires telles que Simone de Beauvoir, Zelda Fitzgerald, Doris Lessing et Sylvia Plath.

 Somptueuse couverture pour un livre vraiment atypique, fourre-tout où on trouve tour à tour récit autobiographique, essai sur l’écriture, considérations sur les  femmes écrivains,  tests  façon « magazines féminins » sur la dépression post-partum, conseils et recettes pour ne pas y succomber. Je n’ai pas accroché à toutes les facettes du livre, mais quand l’auteure se laisse prendre par la fantaisie et l’imagination, on boit avec avidité le lait noir de  son écriture!

Alors oui, on lit avec délice ce conte oriental  peuplé de djinns et de petites créatures, adorables miss  tapageuses, toutes ces  femmes miniatures qui représentent les facettes de son caractère, les différents visages qu’elle essaie d’harmoniser et de concilier  dans la vie et plus encore quand arrive la maternité. Car alors,  c’est « Maman gâteau » qui prend le pouvoir au détriment des autres. Ces dames se chamaillent, passent des alliances, dictent des pactes.. géniales représentations  de sa personnalité morcelée à l’image de sa tempête interieure. Toute femme se retrouve ici, sauf qu’Elif  est écrivain.. alors miss Ego Ambition mène la danse !

Ecrire, c’est se retirer en soi-même, mettre la vraie vie entre parenthèses ;  tout le contraire de la jeune maman qui est à plein temps dans la réalité. Elle ne souhaite pas d’enfant, doute, puis l’envie est là … comment vient l’envie de l’enfant, comment ont fait Virginia Wolf, Zelda ou Doris face à ce « problème » tellement naturel  ? L’auteure cherche des réponses dans leur vie, des solutions ; pas évident,  chaque femme porte son secret et ses petites créatures personnelles….. Parce qu’on est en Orient c’est plus difficile d’être une femme émancipée, mais comme en Occident  l’horloge tourne, le temps passe … on devient mère. Alors, après l’accouchement, prenons bien garde à  Lord Poton,  djinn malfaisant qui symbolise la dépression. il fera  taire toutes ses petites voix interieures.. pour un moment, étouffer la vie….la dépression s’avancera insidieuse et mettra longtemps à la quitter lorsqu’elle acceptera enfin de ne pas être parfaite en tout.

 Un questionnement intime sur les arcanes de la  création vraiment bien mené. Des inquiétudes qui rejoignent bien souvent les nôtres . A un moment de sa vie on est prêt pour certaines choses..des priorités qui changent. L’important est de ne pas les regretter plus tard. Ecoutons nos petites voix !

Elif  Shafak  sortira plus forte de cette épreuve. Elle  se retrouvera, femme complète et réconciliée pour un temps….. Maman pour toujours, elle écrit à nouveau.

Publicités

Entry filed under: récit, roman. Tags: , .

Au pays des vermeilles Planter les choux

2 commentaires Add your own

  • 1. lancellau  |  1 mai 2010 à 18 h 37 mi

    un livre « atypique » qui m’intrigue et qui pourrait bien faire écho en moi…je note

    Réponse
    • 2. sarawastibus  |  1 mai 2010 à 19 h 26 mi

      avec un vrai talent de conteuse…et fine psychologue 🙂

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :