Au pays des vermeilles

27 avril 2010 at 15 h 39 mi 21 commentaires

Noëlle Châtelet

Le Mot de l’éditeur : C’est un événement banal et universel : une femme qui a été mère, il y a longtemps, entre dans l’âge de la « grand maternité ». La venue au monde de sa petite-fille  a déclenché ce nouveau livre de Noëlle Châtelet, récit minutieux et profond d’un lien qui se construit et des multiples échos émotionnels réveillés par cette expérience. Le sujet est plus profond qu’il n’y paraît. L’enfant qui se pose dans nos bras à deux générations de distance soulève en nous la question de notre propre fin, et même le doux émerveillement de retrouver telle attitude, telle expression familières, renvoie inévitablement à cette part de nous-mêmes qui semble invitée à passer dans un autre corps. Ainsi ce livre réunit-il les deux extrémités de la chaîne humaine, refermant la boucle, avec en arrière-plan la figure inoubliable de la mère de l’auteur.

Un tendre récit à la découverte de l’autre côté du miroir :  oui, on peut  redevenir enfant toute petite dans les bras de maman ou sur les épaules de papa, oui on peut redevenir maman avec un tout petit à bercer, à nourrir..quelle  joie d’être grand mère, car on peut être tout ça à la fois à travers ce petit corps venu au monde comme un prolongement de soi ! 

Et puis, il y a  les  premières fois avec « l’enfant de l’enfant » ..au cinéma, au manège,  au restaurant….joie de ressentir  à nouveau des émotions oubliées..partage au-delà de l’âge ..voyage dans le temps..souvenir d’anciennes dinettes , la même cérémonie..faire semblant, resservir  pour de faux, souffler pour de vrai car c’est trop chaud…Temps aboli quand couchée dans l’herbe avec sa petite fille , Noëlle Châtelet observe les fourmis  et  les « cagots »….curiouser and curiouser..  avec jubilation, elle  nous fait partager ce voyage extraordinaire au pays des sensations toujours renouvelées : premiers pas, premiers mots, premiers raisonnements ; complicité, lien qui se serrent ,  fils qui se tissent.

Pour elle, le passeur s’appelle Salomé, pour moi ce sera  Arthur, mon petit roi..fil conducteur, fil de vie pour redécouvrir la mienne, en observant la naissance de la tienne qui s’inscrit dans le grand cycle de l’amour et du souvenir. Comme j’ai hâte de découvrir moi aussi ces premières fois..le livre m’en a donné tellement  envie ; déjà pour moi, une  première  fois.  Celle où  je t’ai tenu dans mes bras..tu ne me vois pas encore bien, tu sembles te concentrer en plissant ton adorable petit front…tout s’embrouille, je tombe dans le trou.. Le lapin aux oreilles roses nous croise avec sa montre..le temps n’existe plus.. que toi et moi, nous autour de toi, qu’importe l’heure..une aventure qui ne fait que commencer..

Quel livre charmant qui arrive à point pour moi..acheté depuis longtemps, dévoré en une journée de train en allant vers toi, le fils de notre fille.

Un récit écrit avec tendresse, amour et  poésie mais aussi une réflexion sur la mémoire et  la transmission..mémoire du corps et des coeurs.. »l’enfant de l’enfant » chez qui on retrouve les mêmes expressions que chez l’enfant…La promesse d’un grand bonheur!   Un livre pas seulement pour les grands-parents mais aussi pour les parents  et les enfants que nous sommes tous car on y est ici spectateurs  privilégiés de l’amour de la vie et de ses merveilles.

Publicités

Entry filed under: la vie, récit. Tags: , .

Gourmandises Lait noir

21 commentaires Add your own

  • 1. Choco  |  27 avril 2010 à 15 h 43 mi

    un livre qui tombe à point nommé ! 😀

    Réponse
    • 2. sarawastibus  |  27 avril 2010 à 15 h 54 mi

      et voui..te voilà revenu dans le sud :)..j’y suis encore pour qqs jours encore..

      Réponse
  • 3. emmyne  |  27 avril 2010 à 16 h 05 mi

    Ah, j’étais tentée par ce livre à sa parution ( avec un titre pareil :), le thème m’intéresse, puis je l’ai abandonné ayant lu plusieurs critiques négatives. Je sais bien qu’il vaut mieux se faire sa propre opinion, mais il y a tant de tentations…Et pourtant depuis, je le feuillète toujours avant de le reposer. Ton enthousiasme et ton émotion à cette lecture me convainquent que je ne dois pas différer plus longtemps cette lecture !

    Réponse
    • 4. sarawastibus  |  27 avril 2010 à 16 h 27 mi

      j’ai aimé ce récit qui peut se lire à deux niveaux : l’émotionnel, immédiat et très fort et le niveau » philosophique » à travers une réflexion passionnante sur la vie, le cycle de la naisssance et de la mort, de la réalité des liens biologiques..l’auteure a su lier les langages du corps et de l’esprit pour faire passer un message plein de raison …et de merveilleux..beaucoup de références à Alice! j’ai adoré 🙂

      Réponse
  • 5. Feeria  |  27 avril 2010 à 17 h 06 mi

    Quelle petite crevette ton Arthur! Il est à croquer!! 🙂

    Réponse
    • 6. sarawastibus  |  27 avril 2010 à 20 h 05 mi

      il vient de passer la barre des 3 kgs …un gentil petit homard 🙂

      Réponse
      • 7. Feeria  |  27 avril 2010 à 21 h 41 mi

        mmm! ça doit être délicieux avec une bonne mayo maison!! 😉

  • 8. Gwenaelle  |  27 avril 2010 à 19 h 49 mi

    Le billet de ClaudiaLucia disait à peu près la même chose que toi. Il faut dire que c’est une jeune grand-mère elle aussi… 🙂 Visiblement vous vous êtes retrouvées toutes les deux dans ces écrits pleins d’émotions

    Réponse
    • 9. sarawastibus  |  27 avril 2010 à 20 h 23 mi

      Vive les grands-mères !! c’est un « état »privilégié où on est submergé par des sentiments très forts que le livre rend bien 🙂

      Réponse
  • 10. Mirontaine  |  28 avril 2010 à 14 h 25 mi

    Ton billet m’a beaucoup plu, teintée par l’émotion et le lien d’amour qui se tisse entre les générations.

    Réponse
    • 11. sarawastibus  |  29 avril 2010 à 7 h 47 mi

      merci 🙂 un grand moment d’émotion en le tenant dans mes bras..Noëlle Chatelet a vraiment les mots pour le dire.

      Réponse
  • 12. Orchidee  |  29 avril 2010 à 5 h 39 mi

    j’avais aussi beaucoup aimé … et je n’allais pas voir mon p’tit fils …
    c’est un très beau récir sur la transmission , et j’ai beaucoup aimé les mots pour décrire la situation.

    Ton billet est très beau, plein de reflets de ta joie de nouvelle grand-mère !!

    Il semble tout petit !

    Réponse
    • 13. sarawastibus  |  29 avril 2010 à 7 h 50 mi

      pas besoin d’être grand mère pour appécier en effet 🙂 ..être tante, femme ou entouré des siens tout simplement…sentir que la vie continue; ça c’est magique !

      Réponse
  • 14. Celsmoon  |  29 avril 2010 à 11 h 24 mi

    Quelle émotion ! J’en ai les larmes aux yeux !

    Réponse
    • 15. sarawastibus  |  29 avril 2010 à 16 h 34 mi

      moi aussi quand je repense à la première fois que je l’ai vu…je ne pensais pas que ce serait ausssi « violent »

      Réponse
  • 16. lancellau  |  29 avril 2010 à 14 h 47 mi

    Quel beau billet pour ce livre qui me semble, en effet, pouvoir s’adresser aussi bien aux grands-parents qu’aux parents.
    Profite bien du petit Arthur, les grands-mères sont précieuses pour les petits enfants et leurs parents!!

    Réponse
    • 17. sarawastibus  |  29 avril 2010 à 16 h 43 mi

      je me réjouis d’avoir devant moi de belles années de complicité avec Arthur…de quoi oublier de vieillir 🙂

      Réponse
  • 18. Lorence  |  29 avril 2010 à 18 h 40 mi

    Zut c’était une de mes idées. Je suis une grande admiratrice de Noëlle Chatelet, je l’ai bien sur mais le temps n’est pas tout à fait venu de le lire…..
    Il est beau ton Arthur et ton article est très touchant. A bientôt.

    Réponse
    • 19. sarawastibus  |  29 avril 2010 à 19 h 32 mi

      zut moi aussi …je dois chercher autre chose 🙂 A très bientôt !

      Réponse
  • 20. Lorence  |  5 mai 2010 à 18 h 34 mi

    Tu as raison, un pur bonheur ce livre.

    Réponse
    • 21. sarawastibus  |  7 mai 2010 à 18 h 32 mi

      tu en as maintenant la preuve vivante 🙂

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :