Le syndicat des pauvres types

19 février 2010 at 22 h 09 mi 5 commentaires

    Eric Faye

L’éditeur :Le roman s’ouvre sur le transfert du corps d’Antoine Blin, du Panthéon au cimetière de sa banlieue natale. Ce modeste employé des postes, un floué de la vie, un gibier pour les arnaqueurs de tout poil, est passé soudain de l’ombre à la lumière. À quarante-quatre ans, Antoine est élu Monsieur tout-le-monde et célébré comme l’une des personnalités les plus populaires du pays. C’est par une journée de canicule que tout a basculé, dans la ville moite et étouffante. Depuis quelque temps, Antoine est persuadé qu’il « sent », une odeur tenace et obsédante. En sortant de chez son médecin, il fait la première rencontre qui va changer son destin, jusqu’à sa fin tragique. Le livre est une fable subversive et cruelle. Antoine, antihéros solitaire, à l’écart de la marche du monde, aura à peine le temps de goûter aux feux de la gloire qu’il meurt assassiné. L’auteur mêle avec délectation l’absurde et le quotidien, l’angoisse et l’humour.

c’est fou comme la vie d’un pauvre type peut être remplie  de petits riens..le néant tient énormément de place dans le livre…le néant et l’ absurde  avec un côté kafkaien….un air de « Métamosphose » avec la découverte d’une race de cafard inconnu dans la cuisine du héros quasi-autiste ,qui passe tout son temps libre dans un appartement sordide.  Banalité de la vie d’un « monsieur tout le monde » qui devient du jour au lendemain quelqu’un d’unique par la grâce du hasard et des statistiques,  le prototype idéal de la médiocrité de notre société.
Il est gris, vit dans un monde gris et moite…comme un cafard.
 Il pue mais le monde aussi pue
La télé pue, tout est affaire de fric et de célébrité…ce n’est pas la ferme des célébrités mais le Panthéon des Nuls; s’ensuit une histoire de syndicat , de recherche sociologique, de quête du bonheur et de meurtre. Une histoire de vanité  et de la consternante vacuité de la société de consommation qui corrompt tout, même  l’homme le meilleur et le plus desinteressé.
une histoire plein d’absurdité et d’humour grinçant, une histoire qui se mord la queue et qui a mis un certain temps à me captiver….j’ai longtemps baillé au début…c’est monotone, atone et triste
et puis peu à peu on s’attache au anti héros…on y croit… il est pur, rebelle à sa manière, passive et poussive mais  c’est déjà ça  et puis…pffff, déception c’est un un vendu comme les autres….atomisé par la grosse machine médiatique.En fait ce bouquin  est assez jubilatoire dans sa démonstration et sa dénonciation de la vénalité des hommes et de la toute puissance de la télé.
Impossible d’y échapper..tout le monde sera touché…oui même vous, vous serez tentés un jour par la célébrité , l’argent, les belles bagnoles, les bouquins rares, que sais-je encore, tout pour ne pas être un perdant, un français moyen, un cafard parmi les autres ; telle est la nature humaine !
Bref, un zeste de polar dans un océan  de réflexions socio-philosophiques avec  des relents  d’humour noir et caustique ; Pas vraiment une lecture agréable et « lisse » mais un roman très original qui titille et porte à la réflexion
Lecture commune avec Cynthia….je me demande bien ce qu’elle en a pensé ? je vais voir de ce pas….
Publicités

Entry filed under: polar, roman, Uncategorized. Tags: , .

Noir Béton DOUDOU

5 commentaires Add your own

  • 1. Choco  |  20 février 2010 à 23 h 16 mi

    Pas tentée et heureuse de voir que je vais pouvoir taquiner Cynthia qui, elle aussi, est à la ramasse question lectures communes ! :p
    Ben voui, on en avait une aussi ensemble mais j’ai toujours pas fait mon billet…

    Réponse
    • 2. sarawastibus  |  21 février 2010 à 9 h 59 mi

      c’est pas sérieux les filles ;o) …en effet c pas très tentant..

      Réponse
  • 3. Cynthia  |  21 février 2010 à 7 h 53 mi

    Très kafkaien effectivement ! Malheureusement, je me suis ennuyée :/

    PS à Choco : je n’ai que quelques heures de retard sur mon billet MOI ^^

    Réponse
    • 4. sarawastibus  |  21 février 2010 à 10 h 03 mi

      oui j’ai vu ça et Geraldine aussi…le titre est vraiment trompeur, mais il y a quelques passages interessants quand même …
      bon c’est fini là de se disputer toutes les deux ;o)

      Réponse
  • 5. Choco  |  21 février 2010 à 11 h 02 mi

    Ben moi aussi, j’ai quelques heures de retard, c’est juste que ça se compte en dizaines… ^^

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :