Bazar magyar

19 janvier 2010 at 7 h 57 mi 9 commentaires

Viviane Chocas

Présentation de l’éditeur : De la Hongrie, Klara ne connaît rien. Zsuska et Péter, ses parents, en quittant leur pays en 1956, ont muré leur histoire dans le silence. Seule concession à leurs origines, la cuisine de Szuska qui met dans ses plats tout ce qu’elle tait. C’est sur la table que Klara va retrouver ses origines, c’est dans la cuisine de sa mère qu’elle recherche le sésame de son autre culture pour apprendre, par les sens, la langue de ses parents. Son alphabet intime sera ces voyelles paprika, ces consonnes galuska, ces accents graves au goût âpre de noix, ou aigus à l’amertume du concombre. Pour le reste, elle va humer et imaginer : le passage du rideau de fer, la famille restée sur les rives du Danube. Aidée par de brefs séjours , elle se construit en hongrois. Peu à peu, mot par mot, elle recompose son identité, son «bazar magyar», et s’approprie l’histoire familiale d’avant l’exil.
Entre plaisir des papilles et plaisir du verbe, Klara dessine un monde sensuel et gourmand. Elle nous dit comment la nourriture constitue le lien avec le passé .
  
Chaque chapitre porte le nom d’un plat…choux farcis, biscuit roulé, galuska.. et rapproche un peu plus Klara de ses racines. Le livre, tout en nous mettant l’eau à la bouche  raconte comment grâce  aux  saveurs,  elle retrouvera  la langue de  ses parents,  se la réappropriera  dans la douleur et la passion…une quête des origines et des mots  aux sonorités sucrées, salèes, pareilles aux nourritures de là-bas..Elle mâche les mets et les mots,  avale encore  jusqu’au moment où gorgée  de tout ça mais insatisfaite, elle part pour Budapest  se frotter enfin à la réalité.
Cette recherche insatiable a commencé il y a bien longtemps à Paris, quand Klara était encore  toute petite dans  l’épicerie hongroise de Madame Suba  toute pleine d’ odeurs d’abricots couleurs  de soleil, de paprika doré et de salamis ..bien avant de savoir parler, elle sent, elle  goûte, elle savoure… alors,  peu a peu apparaît l’histoire familiale.. celle de parents dont elle ne comprend pas le mutisme, de parents qui ont  fui un pays écrasé par la Russie , la chappe de plomb de la dictature, la famille  restée là bas malgrè tout… c’est  en préparant à son tour pour ceux qu’elle aime  les plats que sa mère lui cuisinait  qu’elle  découvrira le  courage de ceux qui avaient fui et  son appartenance  à une lignée de femme extraordinaire dont elle reprend le flambeau.
Quel plaisir ce livre sensuel et passionné..roman et livre de cuisine avec des  recettes  de soupe glacée aux griottes, boulettes, mille feuilles improbable, gâteau aux oeufx durs..toute une culture qui passe dabord par la table et par les sens, un déluge de saveurs pour une redécouverte de sa véritable identité : savoir d’où on vient pour savoir qui on est …aussi un plaidoyer pour la parole qui doit circuler dans les familles même si ca fait mal, rien n’est pire que le silence, à moins que la cuisine ne serve de language et d’intermédiaire délicieux et odorant dans la transmission de cet héritage car faire la cuisine est souvent un acte d’amour ou d’amitié.
merci à Cécile pour ce livre offert lors du Swap mille-feuilles
Publicités

Entry filed under: recette, roman, voyage. Tags: , , .

Le mec de la tombe d’à côté….au théâtre A l’abri de rien

9 commentaires Add your own

  • 1. Feeria  |  19 janvier 2010 à 16 h 59 mi

    Moi qui était à la recherche d’un livre, je crois que c’est tout trouvé! 🙂 De la gastronomie et de la généalogie, ma combinaison parfaite!

    Réponse
    • 2. sarawastibus  |  20 janvier 2010 à 9 h 50 mi

      c’est pile le livre qu’il te faut…moi, ça m’a donné envie d’aller à Budapest 😉

      Réponse
      • 3. Feeria  |  20 janvier 2010 à 11 h 35 mi

        C’est une de mes prochaines destinations… alors ça forcera peut être un peu le destin! 🙂

  • 4. Feeria  |  20 janvier 2010 à 11 h 36 mi

    Au fait, j’ai lu quelques livres intéressants, je vais rajouter une petite place sur mon blog… Je vais dire que c’est une résolution de l’année… Je vais essayer de ne pas m’assoir dessus!! 🙂

    Réponse
    • 5. sarawastibus  |  20 janvier 2010 à 12 h 47 mi

      bonne idée de nous faire profiter de tes lectures…j’attends ton premier billets !

      Réponse
  • 6. Choco  |  20 janvier 2010 à 13 h 54 mi

    Sujet original ! ET ça donne envie d’aller à Budapest ? Ben je l’avais déjà… 😀

    Réponse
    • 7. sarawastibus  |  20 janvier 2010 à 18 h 46 mi

      bon alors quand est-ce que tu pars là bas ?…à défaut, tu pourras te préparer un roboratif Rakott Krumpli ou des Barackos Gomboc de derrière les fagots..présentation de la recette la semaine prochaine 🙂

      Réponse
  • 8. pom'  |  25 janvier 2010 à 7 h 17 mi

    voila un livre à la construction interessante

    Réponse
    • 9. sarawastibus  |  25 janvier 2010 à 8 h 01 mi

      bienvenue ici 🙂 oui un livre original écrit avec passion ..une salade de mots et de mets très réussie !

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :