L’étrangère aux yeux bleus

2 janvier 2010 at 14 h 24 mi 8 commentaires

Youri Rytkhéou

Lu et relu dans le cadre du défi  « Une année en Russie »  organisé par Pimpi  J’adore ce défi qui ne consiste pas seulement à lire romans, théâtre ou poésie,  mais qui nous incite aussi à  visiter russe, manger russe, boire russe…etc… pour tous les détails voir ici
 Pour la première lecture,  je triche un peu,  l’année commence bien!  car   je reprends un billet de mon ancien blog sur un livre de Youri Rytkheou, un auteur Tchouktche. Les Tchouktches sont  un peuple cousin des Inuit ;  ils vivent au nord de la Sibérie près du détroit de Bering (ils ne sont  plus que 10.000)…car la Russie c’est aussi et surtout pour moi ces très anciens peuples nomades qui vivent encore là-haut dans des conditions extrêmes.
c’est un auteur attachant et un livre fabuleux !

Présentation de l’éditeur : Une jeune ethnographe russe débarque en 1947 à Ouelen, petit village au bord du détroit de Béring, dans le but de nomadiser dans la toundra avec une tribu tchouktche d’éleveurs de rennes. Séduite et fascinée par un jeune Tchouktche rencontré dès son arrivée, elle l’épouse et part vivre avec lui au sein de sa tribu… Roman d’amour pour un peuple à jamais perdu, destin fascinant d’une scientifique rattrapée par sa passion, constat lucide et sans concession des absurdités de l’histoire, ce livre d’un écrivain tchouktche aux prises avec sa mémoire est un véritable plaidoyer spirituel pour les derniers chamanistes.

Un magnifique roman d’amour sur fond de toundra sibérienne, de neige et de rennes immaculés. Anna Odintsova tombe amoureuse de son « sujet d’étude » Tanat un bel éleveur de rennes qui a pour un temps quitter les siens pour faire des études..elle l’épouse et ira jusqu’à le suivre sous la yaranga vivre en nomade avec son peuple, elle devient une véritable Tchaoutchouvanaou malgré les critiques et les incompréhensions dans les rigueurs d’un climat inhumain ; mais quand on aime….Elle acceptera même que selon la coutume Tanat ait une seconde femme Katia.

Avant tout ce roman est l’histoire d’ une passion amoureuse pour un homme mais surtout pour un peuple et ses traditions. C’est aussi une belle illustration de la folie des hommes et du système politique qui perdure encore aujourd’hui : sédentariser les nomades pour leur faire oublier un mode de vie « arriéré »(??) et autres aberrations du Stalinisme…Drames et moments de bonheur se succèdent dans le roman avec une description vivante et passionnante du mode de vie extrêmement riche et inventif des Tchouchkes; beaucoup de sentiments, d’amour de la nature et des rennes dont tout dépend…une découverte jamais longue ou fastidieuse mais une véritable intrigue avec des rebondissements qui rend ce roman ethnographique palpitant et touchant. Il nous introduit dans le monde oublié, celui des chaman incarné par Rinto, le père de Tanat gardien d’un univers fantastique et bientôt disparu . On vibre, on compatit , on se révolte avec les héros …cette étrangère vous emportera dans ses élans passionnés. A noter la belle traduction d’Yves Gauthier avec en plus une réflexion intéressante sur les mariages mixtes (cultures différentes) Un livre lumineux , un chant d’amour de l’auteur pour ce  peuple extraordinaire.

 Et je profite de ce premier billet de l’année pour souhaiter à ceux qui nomadisent  sur ce blog une Belle Année 2010 pleine  de bonheur et de découvertes !!

Publicités

Entry filed under: challenge, roman, voyage. Tags: , .

AVATAR Self portrait thursday

8 commentaires Add your own

  • 1. Hathaway  |  2 janvier 2010 à 19 h 40 mi

    Ma chère Saraswati j’ai reçu ton livre aujourd’hui avec la jolie tête de Renne ! Merci merci merci ! Je ne le connais absolument pas et j’ai hâte de me plonger dans l’univers de J. Grisham !
    Bon week end et encore un grand merci!

    Réponse
    • 2. sarawastibus  |  3 janvier 2010 à 8 h 14 mi

      commencer une nouvelle année en riant, c’est ce qu’il y a de mieux :o) bon dimanche !

      Réponse
  • 3. Choco  |  2 janvier 2010 à 21 h 28 mi

    Alors là, je suis ravie que tu ais ressorti ce titre ! Je suis conquise par ton résumé et cette tribu inprononçable (lol) et vais aller me l’acheter la semaine prochaine je pense !!

    Réponse
  • 4. sarawastibus  |  3 janvier 2010 à 9 h 16 mi

    alors j’attends avec impatience de savoir ce que tu en penses ! là haut de l’autre côté il y a aussi les Nenets..plus facile à prononcer ;o) mais g pas trouvé de romans sur eux…

    Réponse
  • 5. Choco  |  7 janvier 2010 à 0 h 29 mi

    Ayé je l’ai acheté…. maintenant reste à savoir combien il va rester dans la PAL…. 🙂

    Réponse
    • 6. sarawastibus  |  7 janvier 2010 à 6 h 19 mi

      …tu n’as qu’à le mettre au dessus !

      Réponse
  • 7. Karine :)  |  11 janvier 2010 à 21 h 30 mi

    Ah, je ne connaissais pas du tout du tout! Mais tu donnes très très envie de le lire, en tout cas!!

    Réponse
  • 8. sarawastibus  |  12 janvier 2010 à 7 h 24 mi

    A lire absolument…c’est un magnifique roman d’amour pour les derniers survivants d’une culture méconnue et pour une nature sauvage qui disparaîtra bientôt…très émouvant

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :