Le coeur cousu

8 novembre 2009 at 21 h 47 mi 9 commentaires

Carole Martinezcoussssss

Présentation de l’éditeur :

 Dans un village du sud de l’Espagne, une lignée de femmes se transmet depuis la nuit des temps une boîte mystérieuse… Frasquita y découvre des fils et des aiguilles et s’initie à la couture. Elle sublime les chiffons, coud les êtres ensemble, reprise les hommes effilochés. Mais ce talent lui donne vite une réputation de magicienne, ou de sorcière. Jouée et perdue par son mari lors d’un combat de coqs, elle est condamnée à l’errance à travers une Andalousie que les révoltes paysannes mettent à feu et à sang. Elle traîne avec elle sa caravane d’enfants, eux aussi pourvus – ou accablés – de dons surnaturels. Carole Martinez construit son roman en forme de conte: les scènes, cruelles ou cocasses, témoignent du bonheur d’imaginer. Le merveilleux ici n’est jamais forcé: il s’inscrit naturellement

 De la belle ouvrage brodée  de mots et de phrases brillantes et solides, cousue à  petits points précis et nerveux. Une étoffe pleine de sortilèges,  un agencement de lettres  et de couleurs  qui nous fait passer de l’autre côté du miroir. Avec une écriture forte, ce livre entre magie et réalité, souffle des secrets de femmes fées, femmes sorcières et gitanes  … histoires d’ogre et de révoltes,  fleuves de haines et d’ombres,  d’amour et de passions, filles  du soleil  et de  mort.

Frasquita  tire  sa charette pleine d’enfants …enfant lumière, enfant nuit, enfant oiseau.. sous le soleil brûlant de l’Andalousie  et dans les éblouissements du désert. Elle va son chemin de folie et dans  son errance, telle une  Parque,   tire les fils, reprise les accrocs, ravaude les âmes et les coeurs, recoud les chairs  et  les désirs . En courts chapitres l’auteure  tricote et assemble  des scènes cruelles et lumineuses, éblouissantes et violentes… et toujours la boîte en bois, fils et aiguilles, paroles et musique, prières et invocations,  comme une porte d’ entrée pour  l’autre monde, celui  des morts…La boîte qu’on se repasse de mère en fille, de soeur en soeur depuis le début des temps. La boîte dont le contenu change selon la femme qui la possédera,selon ses dons que la boîte sublimera: couturière, conteuse, chanteuse, fille du solei ou messagère de la mort, écrivain aussi…car je crois bien  que Carole Martinez est maintenant en sa possession..

  J’ai adoré  ce conte hypnotique, cette magnifique malédiction que nous racontent  Soledad et Anita l’aînée,  la sage, la belle Anita ….tout du long, on reste pendu à sa bouche dorée  et jusqu’à la fin le mystère demeure.

merci à Bookomaton pour ce livre

freeLu dans le cadre du free Challenge

coeur-oeillets-bleu-p52

Publicités

Entry filed under: roman. Tags: , .

tak – do – tone J’ai trouvé !

9 commentaires Add your own

  • 1. Cynthia  |  8 novembre 2009 à 22 h 57 mi

    « Lu dans le cadre du Free Challenge », j’adore! héhé^^
    Encore un livre qui me tente depuis sa sortie et dont je n’ai entendu que du bien me semble-t-il 😉

    Réponse
    • 2. sarawastibus  |  9 novembre 2009 à 8 h 10 mi

      oui j’aime bien la couleur du logo, ça fait joli dans un billet ;o) laisse toi tenter c’est magique.. un conte sanglant et sensuel…

      Réponse
  • 3. Stephie  |  9 novembre 2009 à 6 h 43 mi

    Un vraiment beau roman !

    Réponse
  • 4. sarawastibus  |  9 novembre 2009 à 8 h 18 mi

    j’ espère qu’elle écrira d’ autres romans…

    Réponse
  • 5. Awa  |  9 novembre 2009 à 18 h 42 mi

    Je n’ai entendu que du bien sur ce roman…à noter.

    Réponse
  • 6. sarawastibus  |  9 novembre 2009 à 21 h 14 mi

    bienvenue ici…à lire absolument :o)

    Réponse
  • 7. nata  |  11 novembre 2009 à 16 h 11 mi

    Je suis encore fascinée par cette lecture de juillet !!!!

    Réponse
  • 8. sarawastibus  |  11 novembre 2009 à 16 h 47 mi

    Bienvenue..moi aussi je suis encore sous le charme pour longtemps je pense…..j’aime beaucoup ton blog où j’ai trouvé de charmants modéles de trricots pour bébé..à demain pour le portrait à pois ;o)

    Réponse
  • 9. Le coeur cousu-Carole Martinez | mademoiselleorchidee  |  19 février 2011 à 9 h 57 mi

    […] D’autres avis : Papillon (avec plein de liens sur son billet) SarawastiBookomaton […]

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :