Big Sur

29 octobre 2009 at 19 h 36 mi 8 commentaires

Jack Kerouacbig

Quatrième de couverture : Le héros de ce roman, Jack Duluoz ou Ti jean, n’est autre que Jack Kerouac, l’auteur de Sur la route. Au bord de la folie, le Roi des Beatniks cherche à fuir l’existence de cinglé qu’il a menée pendant trois ans et part pour San Francisco. Il se réfugie au bord de la mer, à Big Sur, dans une cabane isolée. Après quelques jours de bonheur passés dans la solitude à se retremper dans la nature, Duluoz est à nouveau saisi par le désespoir et l’horreur. Aussi revient-il à San Francisco où l’attendent le monde, les beatniks, l’érotisme. Mais il ne retrouve pas la paix pour autant.

Avec  Les clochards célestes,  Kerouac nous menait tout droit  au Paradis, mais là c’est un aller direct pour les Ténèbres ! On embarque pour un voyage au bout de la folie….distorsion du temps et de l’esprit qui éclate en mille morceaux.

L’auteur raconte ses visions d’épouvante lors d’un  delirium dû à trop d’alcool ingurgité.. parano, schyzo…sarabande infernale des images et des voix qu’il entend…  l’écriture vous gicle à la figure comme une lave en fusion..mots percutants, effrayants pour décrire son chemin de croix.

Il nous livre un éprouvant récit de cette descente aux enfers…  angoissant et prenant cet enfermement au sein d’ une région  magnifique dans laquelle il était venu initialement retrouver calme et sérénite. On passe de la quiétude aux « sublimes horreurs »..à l’image de son âme tourmentée, avec des évocations parfois très romantiques.

Jack tente de fuir ,  mais ses vieux démons le reprennent dès qu’il se retrouve avec ses vieux potes de la Route…Coddy, les filles, l’alcool, le trip, les nuits à déclamer, à dire tout et n’importe quoi pour  se croire en communion avec l’univers..il voudrait  quitter cette dégaine de beatnik qui a fait son succès, impossible..il est  prisonnier de son imageBigSurBridge800

Superbe portrait  de ce coin de Californie,  Big Sur,  d’une sauvagerie propice à l’introspection et au pétage de plombs… Kerouac a réussi  à mettre des mots sur ce qui ne se dit pas , sur ce qui se vit et qu’on ne peut partager, la  solitude infecte et suicidaire, l’ incapacité à « être » simplement bien avec lui-même avec les autres . Hanté par la mort,  il ne trouve  pas le bonheur. pourtant, il  a tout essayé, sexe, drogue, alcool, vitesse ;  il  s’est eclaté en tellement de morceaux..incapable de recoller les bouts..poignant ..la chute de l’ange , quête d’un absolu, ..il croit pouvoir toujours prendre un nouveau départ ailleurs en chevauchant la ligne blanche de la route…encore la route…il  retrouvera sa mère puis repartira..

c’est un livre très fort et très désespéré.

waouhhhhhh , après ça  on a besoin de respirer et de passer à autre chose….de plus léger..JackKerouacNealCassidy

Neal Cassidy et Jack

Lu (enfin…récupéré ..) dans le cadre du challenge « 100 ans de littérature américaine » organisé par Bouh

Publicités

Entry filed under: USA, voyage. Tags: , , .

Fromage aux artisous (artisons) Self portrait thursday

8 commentaires Add your own

  • 1. Choco  |  29 octobre 2009 à 22 h 23 mi

    Je découvre ton blog avec plaisir ainsi que ce titre qui a l’air bien tentant !

    Réponse
  • 2. sarawastibus  |  30 octobre 2009 à 6 h 39 mi

    bienvenue ici ! oui, c’est un livre terrible et beau, je l’ai préféré à « La route » (écrit sous acide) que j’ai eu un mal fou à terminer…ici, entre ses crises, il fait preuve d’une grande lucidité.

    Réponse
  • 3. Stephie  |  30 octobre 2009 à 7 h 08 mi

    Pas mon style de roman, je pense. Je passe directement au plus léger 😉

    Réponse
    • 4. sarawastibus  |  30 octobre 2009 à 8 h 06 mi

      tu manques quelque chose…rien de tel que du « lourd » pour apprécier le leger;o)

      Réponse
  • 5. Choco  |  30 octobre 2009 à 7 h 55 mi

    Vu que j’avais déjà apprécié Sur la route, ça devrait pas poser de problème pour celui la !

    Réponse
    • 6. sarawastibus  |  30 octobre 2009 à 8 h 08 mi

      une inconditionnelle de kerouac alors ;o) j’ai quelque part ds ma PAL » Les anges vagabonds » que j’ai bien envie de mettre au dessus de la pile…

      Réponse
  • 7. Cynthia  |  31 octobre 2009 à 23 h 47 mi

    Un auteur que je n’ai pas encore découvert alors pourquoi pas 😉

    Réponse
  • 8. sarawastibus  |  1 novembre 2009 à 6 h 40 mi

    il existe peut-être dans la collection à 2 euros ;o)…entout cas, il rentre bien dans le challenge USA

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :