Motel blues

22 octobre 2009 at 13 h 55 mi Laisser un commentaire

Bill Bryson9782228897358

Présentation de l’éditeur
 » Je suis né à Des Moines. Ce sont des choses qui arrivent. Quand on naît à Des Moines, ou bien
on accepte la situation sans discuter, on se met en ménage avec une fille du coin nommée Bobbi, on se trouve du travail à l’usine Firestone et on vit là jusqu’à la fin des temps ; ou bien on passe son adolescence à se plaindre à longueur de journée que c’est un trou et qu’on n’a qu’une envie, en partir, et puis on se met en ménage avec une fille du coin nommée Bobbi, on se trouve du travail à l’usine Firestone et on vit là jusqu’à la fin des temps. » Avec ce livre Bill Bryson replonge tout au fond de l’Amérique profonde, celle de son enfance, dont il va sillonner une quarantaine d’États au volant d’une vieille Buick prêtée par sa mère. De ce voyage il rapportera un portrait à hurler de rire… et bien plus sérieux qu’il n’y paraît.

L’auteur est américain, mais il a vécu longtemps en Angleterre et ça se voit : humour décalé et parfois torride…on pleure de rire en le voyant s’empiffrer chez les Mormons ou prendre de vitesse un groupe de retraités en mobil homes king size prêts à tout pour avoir les meilleures places. Tendresse aussi pour les villes  de son enfance avec petite place tranquille, cafetéria ;  en arrière plan, des enfants à vélo et un livreur de journaux en socquettes blanches…un décor digne d’ « Happy days« …ah oui! c’était cool.. Fonzy et sa moto, la famille  Cunningham…si vous avez aimé, vous allez adorer le livre.

Pas de références cinématographiques chez Bryson,  sa madeleine à lui ce sont plutôt  les feuilletons télé, les vieilles pubs pour crème à raser, les stations radios un peu ringardes  des années 60 et les vacances en famille avec au volant un père furieusement accro aux attractions gratuites, itinéraires tordus  et  visites sur les champs  de bataille : Gettysburg ou Little Big Horn comme si vous y étiez !

Mais il y a aussi de l’émerveillement dans le livre…devant les fantastiques beautés naturelles des USA (les Appalaches, le canyon du Colorado, Monument Vallée…) ou en flânant dans des villes  inchangées et magiques comme  Savannah ou Santa Fé. La visite d’une petite  île lovée dans un coin du lac Huron est l’occasion d’un joli moment de nostalgie ;  l’auteur sait aussi envoyer des cartes postales pleines de délicatesse …qui alternent  avec des instants de franche rigolade que, parfois ne renieraient pas les auteurs de l’Almanach Vermot..

Alors, de motel en motel, de centres commerciaux en Mac Do en tous genres,  il nous mène à travers cet immense pays à la découverte d’un continent où chaque état a ses habitudes et sa personnalité.

 Et c’est un pays encore si jeune, avec une histoire  vivante…un rêve de pouvoir visiter la maison de John Wayne, Jefferson, Mark Twain…on a l’impression  de  rentrer dans le décor en carton pâte d’une grande épopée encore palpable …l’esprit de liberté, la légende est encore là, malgrè toute la « pacotille » touristique et mercantile qui, malheureusement se développe à la vitesse de la lumière…

Le portrait d’ une Amérique  réelle et en perpétuel mouvement…un bon complément au livre de Sarner… tellement plus romantique.

motel

Publicités

Entry filed under: USA, voyage. Tags: , .

Le long de la Seine.. La Foire aux chevaux de Fay sur Lignon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :