Ad vitam aeternam

20 août 2009 at 15 h 32 mi 4 commentaires

jonquetHommage à Thierry Jonquet sur une idée de stéphie

Très intriguée par cet auteur, j’ai lu un deuxième roman

Ad vitam aeternamvita

Présentation de l’éditeur
Anabel a vingt-cinq ans. Elle travaille dans une boutique où l’on pratique le piercing, mais aussi d’autres techniques d’implants culturels, bien plus hard. Elle se lie d’amitié avec Monsieur Jacob, un étrange tenancier de magasin de Pompes funèbres. Au même moment, un vieillard nommé Rideri va être libéré de prison après quarante années de détention, à la suite de crimes abominables. La fillette qu’il a mutilée est devenue une femme, qui ne rêve que de vengeance… Elle fait appel à un tueur professionnel, Oleg, pour le pister dès sa libération. Oleg va découvrir le lien étrange qui unit Ruderi et Monsieur Jacob.

A mi-chemin entre polar, anticipation et fantastique

  Une histoire lugubre , un portrait de la société moderne avec ses  excès et ses injustices. Sans oublier le  constat pessimiste de l’évolution du genre humain  avec constantes de barbarie et de luttes contre l’injustice  ….. les corps sont  torturés, scarifiés, malmenés, piercés  à l’image des âmes tourmentées des personnages du livre :  survivants de Tchernobyl, de la torture, de la prison..une  intrigue passionnante certes mais   destabilisante …. On « sent « les choses venir sans savoir trop quoi..

J’ai préféré Mygale, plus incisif . Ici le début est un peu long et  l’histoire  embrouillée de considérations philosophiques ou scientifiques qui parasitent la montée d’adrénaline. Les secrets tapis dans l’ombre,  les personnages  bien cernés,  les dialogues réalistes rendent toujours cette brutalité du réel que Jonquet excelle à décrire  mais le  virage vers le fantastique ne m’a pas trop convaincu…. il brise le  « charme infernal  » du récit…. Reste que ses considérations sur la mort sont plutôt bien intéressantes . Présente partout mais  déglinguée, enjôleuse, apprivoisée , elle paraît parfois bien moins cruelle que la vie . Qui est-elle réellement ? Si à la fin du livre on connaît les coupables , d’autres mystères restent entiers…

Publicités

Entry filed under: polar. Tags: .

Promenade dans les abers La maison en chantier

4 commentaires Add your own

  • 1. Stephie  |  21 août 2009 à 5 h 53 mi

    Je note ton avis dans mon récapitulatif, merci 😉

    Réponse
  • 2. sarawastibus  |  21 août 2009 à 9 h 31 mi

    ok, pour l’instant le m’arrête là pour Jonquet…c quand même très glauque mais c’est un excellent conteur d’histoires…et j’y reviendrai plus tard.

    Réponse
  • 3. Neph  |  29 août 2009 à 16 h 02 mi

    C’est le seul Jonquet disponible dans ma bibli et il ne me tentait pas trop… Je vais attendre de trouver un autre titre qui me séduira plus !

    Réponse
    • 4. sarawastibus  |  29 août 2009 à 17 h 42 mi

      je recommande plutôt Mygale…vraiment impressionnant ! je viens de trouver dans une brocante « la belle et la bête »…ça me tente bien, en plus c’est un roman court et la quatrième de couv est bien enigmatique …Ad vitam m’a semblé bien long et embrouillé, heureusement que ce n’était pas « mon » premier Jonquet car je n’aurais pas eu envie de découvrir d’autres histoires de cet auteur..

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


%d blogueurs aiment cette page :