La Foire aux chevaux de Fay sur Lignon

24 octobre 2009 at 9 h 01 mi 2 commentaires

rue 093Comme tous les 20 octobre, depuis 1877 a lieu la foire aux chevaux à Fay sur Lignon en Haute Loire. On est fidèle au rendez-vous. L’événement connaît  une notoriété qui s’étend  au-delà des limites de l’Auvergne. De toute la région, les paysans s’y rendent pour  montrer leurs plus belles bêtes et  vendre les poulains de l’année. Le vent du sud a beau souffler  fort ce matin , la place ne désemplit pas.

 Environ 500 chevaux et  des milliers de visiteurs mais aussi des acheteurs. Pour cette journée, les pâturages se vident , le temps d’exposer ânes et chevaux sur la place du village.  La bonne chère et les produits régionaux ne manquent pas. Beaucoup de marchands : charcuterie, pommes et chataîgnes de l’Ardèche toute proche, fromage, saucisses, jambons,  vêtements chauds, chaussures, tissus, caleçons longs, harnais, légumes…tout un terroir qui s’expose.

Les cafés font le plein, alors on s’installe dehors pour déguster tripes et vin de pays.

Cette année, outre les lamas et il y a même un dromadaire qui trône sur la place…à quand un raton laveur ?rue 088

Un bon moment de convivialité et de rencontres. Les poulains qui n’ont connu que le pré depuis leur naissance tètent leur mère tout en confiance parmi la foule, les étalons trop fougueux, sont à l’écart. On y croise bonnets de laine, bottes et batons de maquignons ;  ça discute ferme, parfois en langue d’oc dans tous les coins pour conclure les affaires. On peut aussi acquérir dindes, pigeons, lapins et poulets.

J’adore cette ambiance authentique pleine de vitalité…les robes des chevaux, les croupes arrondies couleur de miel, les yeux des poulains, les discussions, les rires et l’impression de se replonger un peu dans  l’atmosphère  de toutes ces foires d’en temps qui se tenaient alors tout au long de l’année.rue 091rue 080rue 085rue 082 

 

rue 086

Le "Progrès" et de "l’Eveil" relatent l’évènement.

Raymond Depardon, dans ses  "Profils paysans"  a   filmé entre  Haute Loire,  Lozère et Ardèche  ce monde paysan où il a vécu quand il était enfant.

About these ads

Entry filed under: la vie. Tags: .

Motel blues Le coeur ardèchois

2 Commentaires Add your own

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Saraswati a dit

Welcome to the Magicbus !

Articles récents

Commentaires récents

Je participe :

SWAP :

Visiteurs :

Pour me contacter :


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 25 autres abonnés

%d bloggers like this: